Grincez-vous des dents sans le vouloir ? (bruxisme : mes solutions)

Chère amie, cher ami,

Il nous arrive à tous d’être stressé.

Mais quand on commence à grincer des dents, cela devient sérieux.

On parle alors de « bruxisme » : un mouvement de friction des dents la nuit… qui est inconscient !

Les dents du haut appuient fortement contre les dents du bas, ce qui provoque un grincement bien souvent ininterrompu. Souvent, on ne s’en rend pas compte avant qu’on nous en fasse la remarque…

D’aucuns affirment même que grincer des dents en réaction au stress ou à la colère serait un « instinct primaire », une sorte de réflexe.

Cependant lorsque les mâchoires sont serrées, surtout la nuit, cela peut entraîner :

  • Une usure anormale des dents ;

  • Une arthrose de la mâchoire ;

  • Des contractures de la région cervicale ;

  • Des maux de tête ;

  • Des douleurs aigues et chroniques dans le cou et le dos ;

  • Le syndrome des articulations temporo-mandibulaires (un trouble douloureux des mâchoires).

Heureusement, les médecines naturelles n’ont jamais été aussi efficaces pour traiter les troubles liés au stress, l’anxiété ou la nervosité.

Mes 7 « leviers de détente »

Avant de vous ruer sur les remèdes homéopathiques qui vont suivre, je vous propose d’adopter dès aujourd’hui ces réflexes qui seront des vrais « leviers de détente » :

  1. Marchez chaque jour à l’air pur, assez vite et en respirant à fond.

  2. Réduisez, voire éliminez, toute consommation de café, de thé, d’alcool, de tabac.

  3. Durant la journée, efforcez-vous de garder la bouche dans la « position de repos sain ».

  4. Vos dents ne devraient se toucher que lorsque vous mâche avalez lors d’un repas. En vous exerçant à ne pas laisser vos dents du haut toucher celles du bas, vous réduisez votre réflexe de grincer des dents.

  5. Avant de vous coucher, fatiguez-vous la mâchoire en croquant des pommes, une carotte crue, du chou-fleur… Cela peut aider à calmer votre mâchoire hyperactive.

  6. Pour trouver le calme, prenez un bain très chaud agrémenté de 5 gouttes d’huile essentielle de marjolaine, mélangez d’abord l’huile essentielle dans un savon liquide afin qu’elle se fonde bien dans l’eau.

  7. Signalez-le à votre entourage afin que chacun puisse vous aider à pratiquer une série d’exercices physiques avec concentration mentale progressive, afin de commander votre corps au lieu de vous laisser mener par lui.

Un autre bon conseil pour calmer les maux de tête ou cervicalgie provoqués par le bruxisme : posez un gant de toilette chaud sur vos mâchoires tous les soirs, et aussi longtemps que possible afin de détendre les muscles.

Hyperactif, spasmophile ou nerveux ? Ça change tout !

Ces mouvements de friction des dents dépendent de l’état du terrain de chacun.

C’est pourquoi les traitements sont différents selon que nous sommes hyperactifs, sensible à des troubles digestifs ou encore si nous avons des douleurs musculaires au niveau de la mâchoire.

Il existe 4 traitements homéopathiques qui ont fait leur preuve.

Choisissez celui qui correspond exactement à la description de votre profil :

  • Argentum nitricum 9 ou 15 CH : sujet qui serre les dents la nuit, hyperactif, tou­jours pressé, précipité, passant d’une action à une autre sans les terminer, phobique (claustrophobie, vertige des hauteurs, peur de la foule), vertige en fermant les yeux, tremblements, crises de faiblesse des jambes avec tremblements.

  • Belladona 9 CH : remède des spasmes, petites secousses tendino-musculaires. Constriction des muscles de la gorge. Douleurs crampoïdes des muscles et sphincters à début et fin brusques. Convulsions infantiles. 5 granules au coucher.

  • Magnesia muriatica 9 CH : terrain spasmophile, agitation, impatience, an­xiété, palpitations au repos améliorées par le mouvement, crampes, engour­dissement des bras le matin, vertiges le matin, migraines périodiques (tous les quinze ou trente jours), spasmes diverses (intestin, utérus).

  • Cina 9 CH : sujet qui grince des dents la nuit, troubles nerveux spasmodiques et di­gestifs dus à la présence de vers intestinaux, enfant insupportable, sommeil agité (sursaut, crie).

Vous pouvez prendre 5 granules matin et soir de chaque pendant plusieurs mois.

En cas de stress, il y a également les remèdes suivants :

  • Ignatia ama­ra 9 CH (angoisse) ;

  • Gelsemium sempervirens 9 ou 30 CH (trac, émotivité) ;
     
  • Sepia 9 ou 30 CH (voit tout en noir).

De nouveaux remèdes pour « déstresser » et débloquer la situation

Il existe aujourd’hui des compléments alimentaires formidables contre le stress qui augmentent votre vitalité, limitent votre niveau de fatigue et rendent moins sensible au stress.

Parmi eux, je vous conseille notamment :

Quiet full® (stress): 2 fois 2 gélules par jour (Labo Phyt’Inov) ;


BioMage® : 2 fois 2 comprimés à croquer par jour. Vous les trouverez en pharmacie ;


Vitamine B Chabre® (Labo Expanpharm): 2 à 3 comprimés par jour, 2 boîtes.

Il existe un lien entre un déséquilibre de l’articulation tempora-mandibu­laire (ATM) et un certain nombre de troubles.

Le dysfonctionnement de l’ATM peut provoquer des tensions dans le corps entier notamment au niveau de la nuque pouvant alors entraîner des acouphènes, remontées acides, migraines, céphalées, névralgies, vertiges, insomnies, fatigue ou nervosité.

Mais aussi au niveau des muscles thoraciques et lombaires, occasionnant alors des névralgies intercostales, douleurs aux épaules, tendinites aux coudes et aux poignets, problèmes de hanches, de genoux ou du tendon d’Achille.

Contre ces tensions, je connais un appareil assez efficace : le Head-balance, que vous pouvez vous procurer en cliquant ici : www.head-balance.com

2 autres causes possibles

Si vous présentez les symptômes du bruxisme, ne négligez pas ces 2 autres possibilités :

  • Arthrose des mâchoires : dans ce cas, évitez les opérations chirurgicales proposées, car les douleurs cèdent bien avec un traitement homéopathique associé à de l’acupuncture et à de l’ostéo­pathie sur la mâchoire et les vertèbres cervicales. Portez une gouttière faite par un dentiste la nuit et quelques heures le jour.

  • Mâchoires bloquées : un ostéopathe peut enlever la contracture latérale du masséter qui déséqui­libre la mâchoire, puis débloquer les cervicales. Faites de l’acupuncture et prenez un traitement homéopathique à visée anti-inflammatoire : Arnica montana 7 CH, Ruta 7 CH (action sur les tendons) et Bryonia alba 7 CH, 5 granules de chaque trois à six fois par jour pendant dix jours.

Souvenez-vous bien de mes 7 « leviers de détente » qui sont d’ailleurs utiles que vous soyez stressé de temps en temps, spasmophile, anxieux, ou alors atteint de bruxisme.

J’espère que ces remèdes vous seront utiles.

Si l’un de vos proches est touché, svp transférez-lui ce message car j’ai vu de nombreux patients s’améliorer en suivant ces conseils et en prenant le médicament homéopathique propre à leur profil.

Portez-vous bien !

Jean Pierre Willem



Sources



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *