Comment devenir un champion

Chère amie, cher ami,

La pratique des sports est devenue de plus en plus répandue, et c’est une bonne chose. Tout exercice physique régulier fait gagner de précieuses années de vie.

J’en suis moi-même un grand adepte puisque je suis depuis peu champion de France du 200 mètres des plus de 80 ans (voyez par vous même) !

Pour les sportifs de haut niveau qui consacrent une grande partie de leur temps aux entraînements et aux compétitions, la problématique n’est plus la même que chez le compétiteur lambda :

    1. La sollicitation répétée des muscles, des tendons et des articulations entraîne fréquemment des accidents : déchirures musculaires, rupture des tendons, myalgies, tendinites, pubalgie, entorse, algo-neurodystrophie, (la pire des atteintes neuro végétatives locale). Ces accidents sont souvent récidivants. Combien de champions ont vu leur carrière interrompue et parfois précocement arrêtée par ces blessures !

 

  1. À partir de 30 ans, les performances athlétiques baissent progressive­ment. La multiplication des entraînements et/ou la prise de produits dopants ne peuvent empêcher cette évolution inexorable.

On attribue ordinairement le premier phénomène à une sollicitation répétitive et intense des muscles, des tendons et des articulations beaucoup plus importantes que chez un « sportif du dimanche ». Quant au second phénomène, il est considéré comme l’expression d’un vieillissement normal.

Ces deux évolutions péjoratives sont considérablement aggravées par un encrassage d’origine alimentaire.

Un régime hypotoxique peut inverser en partie ce processus. Il « gomme » les douleurs et accélère la réparation des lésions.

Quant à la diminution des performances aux abords de la trentaine, elle traduit une altération débutante du muscle cardiaque, des capacités respiratoires et des parois artérielles.

Les apports d’oxygène et de nutriments indispensables commencent à baisser. L’exercice physique, même intensif, ne peut pas éliminer toutes les substances toxiques accumulées par l’organisme.

Une part de responsabilité revient à l’alimentation des sportifs qui peut altérer la vitalité de certaines cellules intestinales. Les régimes alimentaires proposés aux sportifs privilégient les sucres lents, comme les pâtes, et restreignent les corps gras et les viandes. Ils contiennent en assez grande quantité des céréales mutées, des produits laitiers et des produits cuits.

Ils permettent d’obtenir de bonnes performances pendant une dizaine d’années, mais ces régimes accélèrent le déclin inexorable qui survient vers 30 ans.

Cette évolution n’est pourtant pas aussi inexorable pour certains. Le recours à une alimentation originelle génère un véritable rajeunissement, dû au fait qu’elle décrasse les tissus, les organes et surtout les artères : les performances sportives, non seulement se rétablissent, mais s’améliorent le plus souvent nettement.

C’est ce que l’on peut observer chez les sportifs de moyen niveau, pratiquant généralement des activités d’endurance : triathlon, marathon, cross, tennis. Il serait donc intéressant de tester ce régime hypotoxiqueprivilégiant le cruchez des sportifs de haut niveau : athlètes, nageurs, cyclistes, footballeurs, rugbymen, tennis­men, etc.

Régime hypotoxique : le régime du champion ?

Il convient de se rapprocher le plus possible du mode nutritionnel ancestral, préconisé par le Dr Seignalet, sans imposer de restrictions trop draconiennes qui rebuteraient l’athlète.

Ce régime hypotoxique comporte un ensemble de prescriptions :

    • Supprimer toutes les céréales, à l’exception du riz et du sarrasin.

 

    • Supprimer tous les laits animaux et leurs dérivés qui contiennent 80% de phosphoprotéines.

 

    • Manger un maximum d’aliments crus ou cuits à une température inférieure à 110 °C.

 

    • Recourir à des aliments biologiques proches des produits originels.

 

    • Consommer des huiles de première pression à froid (olive, colza, noix, lin)

 

  • Prendre des sels magnésiens, des oligo-éléments, des vitamines, des antioxydants, des fibres, et des pré et probiotiques pour « nourrir » le microbiote (flore intestinale)

Quel sucre prendre ?

Le Dr Jean Seignalet a compris mieux que tous les mécanismes diététiques dans son livre « L’alimentation ou la troisième médecine » :

« Les nutritionnistes recommandent ordinairement de consommer peu de saccharose et de privilégier les sucres lents aux dépens des sucres rapides, afin de favoriser les exercices sportifs et d’éviter l’hypoglycémie.

    •  Tous les sucres se transforment en glucose, qui constitue l’unique source d’énergie pour nos cellules. Ce qui est dangereux n’est pas tant l’excès d’indigestion de sucre que l’incapacité de l’organisme à le métaboliser correctement.
    • Chez un sujet qui mange « moderne », le pancréas, producteur d’insuline, est plus ou moins encrassé, tout comme les muscles, le tissu adipeux et le foie, principaux utilisateurs de l’insuline. Toute ingestion un peu forte de saccharose ou de sucre rapide déclenche une sécrétion d’insuline dyshamonieuse, d’abord trop faible, puis trop élevée, conduisant à des pics exagérés d’hyperglycémie, puis d’hypoglycémie.
    •  Chez un sujet qui mange « ancestral », le pancréas endocrine et les organes cibles de l’insuline sont décrassés. Les entrées de sucres entrainent une réponse insulinique physiologique, maintenant la glycémie dans les limites normales.
  •  Avec l’exclusion du pain et des pâtes, le meilleur sucre qui conviendrait à leur statut de sportif:
    1. Le sucre au métabolisme le plus lent est le fructose, amené en abondance par les fruits largement consommés.
    1. Dans un organisme décrassé par une diététique bien choisie, le foie puise sans difficultés dans ses réserves de glycogène et d’acides gras pour fournir du glucose à la demande.
  1. Tous les sportifs qui ont adopté ces principes ont amélioré leurs performances. »

Un régime alimentaire qui augmente les performances de 25 % !

À la stupéfaction du médecin du sport, les tests d’endurance et de puissance aérobie augmentent de 25% après avoir suivi un tel régime : c’est une véritable métamorphose !

L’entrainement régulier n’a qu’un rôle limité dans ce changement.

La seule explication logique est le décrassage progressif opéré par ce régime :

    • en restaurant la flore bactérienne physiologique, ce qui permet de neutraliser marquée les molécules bactériennes dangereuses.

 

    • en consommant des aliments compatibles avec les enzymes et les mucines de l’intestin grêle, d’où une réduction marquée des molécules alimentaires dangereuses.

 

  • en réparant les atteintes des entérocytes (cellules intestinales), la muqueuse intestinale récupère une étanchéité normale, ce qui empêche le passage de la plupart des molécules agressives.

On stimule ainsi l’élimination des déchets accumulés dans les tissus, et les cellules toxiques sont expulsées hors de l’organisme :

    • Les douleurs musculaires et tendineuses diffuses s’estompent.

 

  • On retrouve un certain bien être et une nouvelle motivation.

Préparation mentale : ma technique secrète des plus grands champions

Je m’en remet ici à l’excellent psycholoque du sport belge Manuel Dupuis, pionnier et adepte de l’imagerie mentale.

Je vous conseille son formidable blog ( www.psychosport.be), dont je me permets de vous livrer un passage sur l’imagerie mentale :

« Cette technique consiste à vivre une expérience mentalement, en activant tous les sens qui y sont liés, en tentant que l’action imaginée soit au plus proche de la réalité. Par exemple, je peux m’imaginer prendre un départ fulgurant ou retrouver un second souffle. L’exercice d’imagerie consiste à visualiser le parcours, les adversaires, le bonheur de la victoire, en ressentant les sensations internes de ma respiration, de mes muscles pendant tout le moment de l’action… (le sens kinesthésique), les sensations de contact entre mon pied et le sol. On essaie d’être au plus près de la réalité. »

Cette technique permet aussi de gérer le stress :

« Un sportif peut activer une image qui lui donne de la confiance et la visualiser régulièrement à l’entraînement et en compétition pour se donner confiance à différents moments clés d’une compétition. Le plus souvent, les athlètes choisissent un sportif qu’ils admirent et qui les rassurent. D’autres choisissent un animal (tigre), ou encore une image d’eux-mêmes positive… » 

Comment suis-je devenu le « Viking » (et un champion de course à pied) ?

En toute modestie il s’agit ici de ma personne. Comment imaginer un sénior se lancer dans une compétition comme les championnats de France de course à pied ? Il s’agit d’un défi.

Je voulais provoquer et inciter mes petits-enfants accros au numérique et récalcitrants à la piste ou la piscine : à Albertine, 16 ans, championne de natation dans son école (elle prépare le baccalauréat), et Charles, 12 ans, champion de course à pied.

Tous deux ne s’entrainent plus.

C’est un affront pour leur grand-père qui pratiquait des sports intensifs lors de ses études médicales à Lille. En effet durant 6 ans je me suis inscrit au Lille Université Club où l’on pratiquait l’ensemble des disciplines d’athlétisme.

On se confrontait lors des weekends aux autres facultés de médecine. Je jouais le rôle de « bouche-trou » : lors d’un désistement je remplaçais l’athlète, ce qui fait que je m’entrainais sur le 100 mètres, en hauteur avec le poids et autres disciplines sportives.

Je n’étais champion nulle part !!! mais plus que moyen partout grâce à ma taille (1m90) et ma corpulence.

On me surnommait alors, « Le Viking ».

Tout cela est bien lointain ! Revenons à aujourd’hui.

Où m’inscrire ? Où m’entrainer ? Par mes relations je me retrouve sur le campus de Nanterre (où je m’étais inscrit en anthropologie 40 ans plus tôt), et l’entraineur national, Jose Esteban m’accueille dans son équipe.

Il entraine tous les étudiants athlètes (dont la championne de France du 100 mètres). Qu’allais-je faire dans cette galère ? Les séances commencent par un jogging de 2000 mètres. Je suis le groupe tant bien que mal. Je m’y rends une fois par semaine.

Après 2 mois de pratique, l’entraineur enregistre mon temps sur le 100 mètres. Il arbore un sourire et me signale que je peux être sur le podium lors des championnats d’hiver dans la catégorie des 75 ans.

Je m’inscris dans le club de Colombes. Les championnats ont lieu à Nantes. Nous sommes 10 séniors au départ. Je suis vice-champion parmi des compétiteurs qui s’entrainent 3 fois par semaine depuis 50 ans et se connaissent tous.

A nouveau je m’inscris au championnat d’été qui a lieu à Angers. Je suis champion du 200 mètres des plus de 80 ans. La machine a tenu !

L’an prochain j’ajouterai le 100 mètres, le poids et le javelot.

Spécialiste en médecine sportive

Durant 20 ans j’ai pratiqué une médecine sportive auprès de dizaines d’athlètes et champions de France comme Christine Arron, Mariego, Perec, Ledji John, Pognon, Compaore, les boxeurs Thiozeau, Freddy Skouma, Mormek.

Tous ces champions ont un turn over métabolique à multiplier par trois comparativement à un individu lambda. Il faut tenir compte d’un ensemble de particularités physiologiques et psychologiques.

Outre un changement d’hygiène de vie, je leur donnais des compléments alimentaires selon leurs symptômes.

Voici quelques formulations selon les pathologies les plus courantes :

Préparation musculaire à l’effort
Voie cutanée

HE Lavandula super acétate 2ml
HE Laurus nobilis 0,5ml
HE Mentha piperita 0,5ml
HE Cupressus sempervirens 1ml
HE Cymbopogon winterianus 3ml
Gel neutre ou huile végétale qsp 100ml

1 application locale 15 min avant l’effort

Contractures et crampes musculaires
Voie cutanée 

HE Lavandula super acétate 3ml
HE Artemisia dracunculus 1ml
HE Ocimum basilicum 3ml
HE Rosmarinus CT camphora 3ml
E.P.F. Cedrelopsis grevei 1/5 5ml
Gel neutre ou huile végétale qsp 100ml

3 applications locales par jour

Entorse, épanchement de synovie

HE Helichrysum italicum 8ml
HE Laurus nobilis 2ml
HV Calophyllum inophyllum 5ml

6 à 8 gouttes localement 3 fois par jour pendant 2 à 3 jours (le traitement homéopathique y est souvent associé) puis bandez fortement l’articulation.

Elongations et déchirures musculaires

HE Helichrysum italicum 3ml
HE Gaultheria procumbens 1ml
HE Boswellia carterii 3ml
HE Eucalyptus citriodora 8ml

6 à 8 gouttes localement 2 à 3 fois par jour pendant toute la période de repos indispensable (2 à 3 semaines)

Restaurer et entretenir le terrain

  1. En premier lieu, il faut booster les défenses naturelles qui sont souvent effondrées et donnent lieu à des infections bactériennes et virales. La plus fréquente est la mononucléose (virus Epstein Barr) ou « la maladie du baiser » :
> Stimu + 2 fois 2 gélules, à renouveler
> Afalg (algue aphonizomenon) 3 fois 2 gélules au labo Phyt’Inov

 

  1. Renforcer le microbiote (première barrière intestinale immunitaire) :
> Orthoflore 1 gélule le matin à jeun (labo Phyt’Inov)
> Ou Lactospectum 1 sachet (Labo Le Stum)

Renforcer les tendons et la sphère osteo-articulaire

On fait appel à la silice et au collagène

    • TRICATIONE : prêle et huile de poisson 3 fois 2 gélules pendant 2 à 3 mois

 

    • Hydrolysat de collagène (poudre) 2 fois 2 c. à soupe, (Labo Le Stum)

 

    • Virsil (silice végétale) 1 pipette 2 fois (Labo Han Biotech)

 

    • Quanta Flux 1 stick par jour, Labo Phytoquant

 

  • Silicium organique Gil (Labo Copmed)

Renforcer la musculature 

Sea Piax (hydrolat de protéine de seiche), 2 cp matin midi et soir 10 min avant les repas, une cure de 2 mois. Labo Le Stum

Assurer une hyperoxygénation

    • Bol d’air de Jacquier, Labo Holiste (Acheter ou louer l’appareil)

 

  • Eau Kaqun (5 fois plus d’oxygène)

Réduire l’acidose cellulaire (crampes)

ACIDRENOL (alcalinise, soutient fonction rénale, activité enzymatique, vitaminique, métabolique (foie), énergétique, mitochondrial, le microbiote (L. Glutamine MSM)

1 à 2 sachets par jour (en dose progressive) (Labo Longevie)

Protéger les veines : 

Veinolymphax 1 gélule matin et soir (Labo Le Stum)
Ou Veinergil au Ginkgo Biloba, 1 gélule aux repas (Labo Copmed)

Douleurs tendineuses et articulaires (application locale)

Gel apaisant : Labo Phyt Inov
Ou Baume reboutol : Labo Copmed

Ne pas oublier les vitamines, le calcium, les antioxydants… Faire un bilan complet

Voilà je viens de livrer tous mes petits secrets et notamment les « dopants naturels ».

Mesdames, messieurs qui désirez faire des compétitions, c’est à vous de jouer !

Lors des derniers championnats j’avais promis aux 50 papys qui ont concouru avec moi de leur livrer mes secrets.

C’est chose faite. Que le meilleur gagne !

Quelle abnégation…allez-vous me dire. Rassurez-vous ! Je n’ai pas révélé tous les secrets, mais le plus important reste le mental.

Mamy et papy : si vous n’avez jamais fait de sport d’un bon niveau, n’essayez pas ! Vous risquez de « péter une durite ». En revanche, faites de la marche, notamment les chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

Amis lecteurs, quel que soit votre choix d’activité physique, je vous rappelle l’adage « qui veut voyager loin ménage sa monture ».

Quant à votre serviteur, je suis invité à participer aux championnats du monde d’athlétisme qui auront lieu début septembre à Malaga, dans le Sud de l’Espagne.

Je serai confronté à 40 pépés de 80 ans sur le 100 mètres. Leur temps varie de 17 à 25 secondes. (Le déambulateur est interdit !)

Portez-vous bien !

Jean-Pierre Willem

Articles similaires


Sources



54 réponses à « Comment devenir un champion »

  1. Séverine B. says:

    Bonsoir, j’ai la moitié de votre âge et je suis admirative ! Votre récit me motive. Cela fait 15 ans que j’ai arrêté la course à pied ( grossesses obligent) et je pensais ne pas parvenir à rechausser mes tennis. Je suis motivée pour m’y remettre. Merci pour tous vos partages

  2. Paloma FERRARI says:

    Je me permets de vous suggérer le silicium des labo Dexsil bio activé , toujours de ce labo il en possède un avec chondroïtine et glucosamine !
    Bien à vous
    P. FERRARI

  3. Jan Zannier says:

    Merci docteur Willem pour vos bons conseils.
    Je ne me prépare pas aux championnats senior mais c’est instructif.
    Toutes mes félicitations.
    Catherine Jan Zannier

  4. line says:

    comment devenir champion ?
    comment se sont passés pour vous même et les 40 papys de 80 ans, les championnats du monde d’athlétisme qui ont eu lieu début septembre à Malaga, dans le Sud de l’Espagne ?
    merci à vous de prendre le temps de nous donner tous les secrets de santé

  5. line says:

    bonjour Docteur Willem

    comment devenir champion ?
    comment se sont passés pour vous même et les 40 papys de 80 ans, les championnats du monde d’athlétisme qui ont eu lieu début septembre à Malaga, dans le Sud de l’Espagne ?
    merci à vous de prendre le temps de nous donner tous les secrets de santé

  6. Violaine says:

    Merci pour pour toutes ces informations Dr.
    En cas de contractures et de crampes musculaires, vous conseillez une préparation contenant de l’E.P.F. Cedrelopsis grevei 1/5. Cela signifie-t-il bien de l’extrait de plante à Froid ? Je n’arrive pas à en trouver sur internet. l’HE est-elle équivalente ?

  7. gibouin says:

    Bravo docteur Willem.
    Longue vie sportive, je vous félicite vivement .
    Un grand merci pour vos secrets et principalement de votre exemple.
    Volonté, ténacité et travail . C’est beau!

  8. cabin says:

    Après un cancer du sein hormono-dépendant (grade II – chimio, rayons, traitement anti-hormonal anastrozole depuis 9 mois, je le supporte tellement mal que je n’arrive plus à le prendre, le tamoxyfène me fait encore plus peur). 64 ans
    On m’a conseillé différentes choses sur le plan alimentaire. Est-ce que le régime hypotoxique, Seignalet est bien anti-inflammatoire.

  9. De Giuli says:

    en attente de modération… six jours déjà: mais pourquoi donc sinon… ce que je pense?

  10. cristi says:

    bonjour,
    serait-il possible d’adopter une police plus petite et d’indiquer le nombre de pages à l’impression ?
    Merci !

  11. Marc Pandelé says:

    Bonsoir,
    J’ai lu avec attention votre lettre : Comment devenir un champion…
    Je n’ai pas vu quel genre de protéine vous prenez et si vous en prenez !

    Cordialement.

  12. Marie-Thérèse Rohen says:

    Comme c’est mignon… Je vous lis régulièrement avec plaisir et gratitude. J’y puise pour moi et sème dans mon entourage…Bien avec vous. Marie-Thérèse, 75 ans, éternellement curieuse de mieux vivre.

  13. Reuter says:

    Bravo, bravo, bravo… et mille merci pour les espoirs que vous nous redonnez ! Je continuerai à suivre vos exploits et vous envoie mes encouragements sincères ! Juste une question : chez quel fournisseur peut on trouver les HE un peu spécifiques ? Avec les remerciements d’une ancienne sportive de compétition (… pas à haut niveau, certes ! … mais l’esprit demeure) en natation / hockey sur gazon et fervente adepte de ski/ ski nautique/ patin à glace.. . à 68 ans, j’essaie de continuer … sous l’œil… parfois goguenard… de mes petits-enfants… ou autres ! Quel encouragement, donc, que votre lettre ! Seul hic : mes articulations des genoux … me font beaucoup souffrir : dois-je me faire opérer ? Avec toute mon admiration. Florence Reuter

  14. SONG Colette says:

    CHapeau bas,Dr WILLEM,
    J’Aimerais être aussi en forme que vous à’80ans et je vous souhaite le meilleur pour vos prochaines compétitions,
    Amicalrment,
    Colette SONG
    ( je lis avec beaucoup d’intérêt vos publications

  15. Morin says:

    Comment puisse-je faire pour vous joindre une photocopie ???

  16. Anne-Marie Burri says:

    Cher Dr Willem,
    non seulement j’apprécie énormément vos bons conseils, mais j’adore votre sens de l’humour ! Cela fait vraiment plaisir de vous lire. Un grand merci.
    Bien que plutôt du style sportive, je ne prétends pas aujourd’hui, ou du moins pour le moment, participer à des jouxtes sportives! En effet, j’essaie de me remettre le plus rapidement possible d’une opération du dos (rétrécissement du canal spinal au niveau des vertèbres lombaires + hernie et juste après l’OP, formation d’une nouvelle hernie). Et j’avoue volontiers que ce régime hypotoxique m’intéresse beaucoup, surtout s’il aide au décrassage interne de tout ce que les organes ont accumulé au fil des ans. Votre lettre est tombée à pic pour renforcer ma décision de faire une cure d’en tous cas deux à trois mois. A mon avis, l’opération en elle-même et les médicaments que j’ai dû prendre pendant cette période + la réhabilitation ont déstabilisé mon corps et surtout ma flore intestinale. Je viens donc de commencer avec du Lactobacillus Gasseri, en espérant que cela remettra un peu d’ordre dans cette région tourmentée depuis un certain temps. A ce sujet et à votre avis, vaut-il mieux prendre les deux comprimés à jeun le matin (comme je suis en train de le faire) ou en deux prises, loin des repas ? La posologie ne le dit malheureusement pas.
    J’espère que vous aurez le temps de me répondre et sinon, je comprendrai. Mais je me réjouis déjà maintenant de lire votre prochaine lettre.
    Encore merci et meilleures salutations.
    Anne-Marie Burri

  17. CACCIN Jacqueline says:

    Bonjour Dr willem,

    Votre lettre est plus que formidable , quel parcours!
    Quel réconfort de vous lire , tout simplement magnifique , on ne se sent plus seule avec ces problèmes et douleurs et quel baume au cœur.
    Je suis émerveillée par vos performances à votre âge….tous mes vœux pour le prochain 100m vous allez gagnez c’est certain.

    N’oubliez pas de nous écrire encore et toujours j’adore….

    Bien à vous
    Une fidèle lectrice

  18. Sabrina says:

    Très intéressant. Merci pour cette transmission.

  19. geoffroy says:

    remarquable …
    Dr WILLEM,j’aimerais bien vous avoir comme médecin, ou que vous me recommandiez un médecin … car, à 70 ans le 30/09 prochain, et bien que tout le monde ne veuille pas croire que j’ai cet âge, il n’en demeure pas moins que j’ai actuellement les artères carotidiennes bouchées à 40% et que je suis atteint d’une LLC découverte en 2006 qui est stable certes, ne faisant l’objet d’aucun traitement mais qui me distingue du quidam par le fait que dans mes analyses de sang, on découvre 40.000 lymphocytes au lieu de 4000 maximum …..

  20. Guyomarch says:

    Vieillir c’est renoncer a dit je ne sais plus qui.
    Moi qui aurai bientôt 83 ans et qui ai goûté à toutes les thérapies anticancéreuses depuis 1997 je continue volontairement à ne me déplacer qu’en pédalant dans mon secteur de moyenne montagne . Aussi je peux vous dire que votre lettre, « Papy Willem  » m’a fait , à l’instant, moralement, un bien fou, juste pile poil,à un moment où le doute , pernicieux,
    m’incitait à penser: « A quoi bon !  »
    Merci dr Villem

  21. Ghesquier says:

    Cher Monsieur le Professeur ,
    chapeau bas , je m’agenouille , vous remercie
    pour le TOUT ….
    Goethe vous eut « cajolé  » , Socrate et tant
    d’autres éminences également ……
    Je vous suis pas à pas et me nourris de vous …
    Respectueusement …michel , humble « paroissien
    , 67 ans  » …….puissiez-vous encore un long temps nous « grandir  » …………merci …..

  22. Delemer says:

    Chapeau au docteur! Bravo au champion.

    Merci . J aime vous lire. Je m interesse depuis peu aux vertus des plantes et notamment de l aloevera ( distributrice chez forever) et aux compléments naturels .
    J aurais aimé vous rencontrer pendant ma carrière d athlète de haut niveau .terminée après les jeux olympiques à 36 ans!
    Pas épargnée par les pépins physiques et physiologiques..
    Aujourd’hui j incite à l activité physique pr le bien être et me désole des consoles de jeux.. .via mon propre fils bourré de qualités physiques..

    Caroline

  23. M.Céline Bernard says:

    Bonjour,
    félicitations, nous nous sommes croisés à Angers, je me suis remise à l’athlé à 60 ans et en +70 je suis 1ère en poids, disque, javelot. je viens de faire mon 1er pentalancer pour battre le record de France…Vos conseils me sont précieux. Merci; je suivrai les résultats de Malaga; Bon courage. M.Céline

  24. Valerie says:

    J’ai été ravie de lire cet article. Bravo et merci de partager vos performances et vos secrets. C’est inspirant.

  25. LAGUILLIER says:

    Merci cher Dr WILLEM pour nous faire voir qu’on peut vieillir tout en restant jeune…
    Quelle belle énergie!!! elle nous donne des ailes et envie de suivre vos bons conseils (chacun à son niveau…).
    Continuer à nous montrer l’exemple et cela ne fera que renforcer nos propres convictions.
    Vive la vie à tout âge!!!
    Bien cordialement.
    M.J. Laguillier

  26. E. BERNARD says:

    Merci, merci de si gentiment nous conseiller, cher Docteur. Nordiste moi-même (Croix), je vous suis depuis 50 ans avec admiration.
    Vous m’avez fait bien rire avec votre « déambulateur » !
    Souffrant depuis des années d’une tendinite à l’épaule et d’un tennis elbow, je vais m’empresser de suivre vos conseils…

  27. Favale says:

    Bonjour Jean-Pierre,
    Je m’appelle Pino et je n’aime pas le sport ! y a-t-il un autre moyens pour rester en forme longtemps comme toi ?
    Amitié sincère.
    Pino

  28. Massot says:

    Merci pour votre lettre et vos « secrets, formulations etc… » mais cela semble bien compliqué et aussi comment se les procurer? Où aller? Je vis à Chamonix, capitale de l’alpinisme, de l’ultra Trail, du VTT! Du ski, etc…. et moi-même athlète de haut niveau… et nulle part on ne trouve vos remèdes « magiques »
    Impatiente de vous lire…

  29. Massot says:

    Merci pour votre lettre et vos « secrets, formulations etc…  » mais cela semble bien compliqué et aussi comment se les procurer? Où aller? Je vis à Chamonix, capitale de l’alpinisme, de l’ultra Trail, du VTT! Du ski, etc…. et moi-même athlète de haut niveau… et nulle part on ne trouve vos remèdes « magiques »
    Impatiente de vous lire…

  30. Clet says:

    Bravo docteur
    Je suis incapable de commencer un sport et d’aller jusqu’au bout. Après une séance ou deux je m’arrête.
    Votre exemple va m’encourager et m’aider à persévérer. Si vous arrivez à 80 ans pourquoi pas moi à 53.
    Allez dès aujourd’hui je reprends la marche !
    Merci pour tous vos conseils qui nous font du bien.

  31. Rifosta says:

    Pardon pour les fautes bien souvent dues Au correcteur automatique. Je ne me suis pas relu. Voici le message écrit en bon français. Bonjour, merci pour cette lettre très instructive. Je suis moi meme sportif de haut niveau sur la trentaine et présente plusieurs problèmes d inflammation chronique au niveau de la colonne et des intestins sans explication aux examens. Je vais m empresser d essayer ce régime
    Hypotoxique. Qu en est il des viandes œufs poissons et des légumineuses dont vous ne faites pas mention dans votre lettre. Peuvent elles être consommer librement ?

    Merci d avance pour votre réponse.
    Cordialement, YR

  32. Rifosta says:

    Bonjour, merci pour cette lettre très instructive. Je suis koi memensportif de haut sur la trentaine et présente plusieursnprobleme d inflammation chronique au niveau de la colonne et des intestins sans explication au examens. Je vais m empresser d essayer ce régime
    Hypotoxique. Qu en est il des viandes œuf poisson et des légumineuses dont vous n’en faites pas mention dans le mail. Peuvent elles être consommer librement ?

    Merci d avance pour votre réponse.
    Cordialement, YR

  33. Lacoste says:

    Je vous lis régulièrement avec beaucoup d’attention mais aussi de plaisir.
    Un grand, très grand merci pour tous ces conseils que vous nous donnez.

  34. Merci Dr mais à vous écouter on ne se nourrit plus que de compléments alimentaires auxquels il faudra ajouter à nos ages ceux pour la prostate , le cœur les articulations etc…etc… Quant au porte monnaie , en prévoit un très gros… Cordialement

  35. Micheline says:

    J adore recevoir vos lettres…je lis, je prends note…mais suite a un accident de voiture,a 29 ans je suis restee semi paraplegique..
    A part les pro biotiques pour mes intestins.qui ne fonctionne qu ‘coup de tisane je ne sais ce que je dois faire
    J avais reappris a marcher sans bequille mais maintenant j ai 74 ans je suis de plus en plus en insécurité sur mes jambes malgre une béquille…ne sais plus faire un pa sans des bottines , ma position préféré c est assise ou ds ma petite piscine au jardin
    Nous avons un potager …nous ne buvons plus de lait et peu de fromage. Peu de viande…..depuis 2/3ans je me sens faible ,sans force…..je n ai plus d équilibre et tombe facilement deux a trois fois par semaine, que faire….

  36. Adriana says:

    J’apprecie le bon sens du dr Willlem : sa vision globale, mais très détaillée du fonctionnement de l’organisme font de ses conseils un élixir médical dont beaucoup de généralistes devraient s’en inspirer.
    Je le lis régulièrement dans l’attente de m’en inspirer.
    Bon courage pour votre compétition à Malaga.
    Bien à vous.

  37. DAURIAC says:

    Bonjour Docteur Willem,
    Enfin un genre de lettre que l’on aimerait recevoir tous les jours tellement elle est utile,complète et agréable à lire.
    J’espère qu’il y en aura d’autres avec des sujets divers qui nous informent avec autant de clarté.
    Je vous remercie très sincèrement et vous souhaite la première place aux championnats à Malaga.
    Bien respectueusement.
    Mona

  38. De Giuli says:

    Addendum. Noté en 1979 au Colloque de St-Etienne cet avis du Prof. Astrand: « La compétition n’est pas nécessaire à la santé. Elle lui est parfois nuisible,»

  39. De Giuli says:

    Bonjour, J’ai 81 ans, j’ai été marathonien (2 h 43 mn est mon meilleur temps), la dernière fois c’était en 1972 ou 73.
    Avec l’âge sont venus la sagesse, puis la sérénité. Aujourd’hui, je marche chaque jour 40-45 mn sac au dos: pour aller chercher 2 litres d’eau à « ma » source. Mes pulsations: 45-48 / mn au réveil. Cela suffit à mon bonheur.
    Votre texte? Il offre à boire et à manger. Mon message? Soyez bien plus simple, et surtout: au diable la championnite, qui fait tant de ravages!
    Une citation, celle de feu Ron Clarke, né en 1937, prestigieux recordman du monde du 10 000 m, soit 27 mn 39 s en 1965: « J’aime courir de temps en temps avec les vétérans, pour juger de mon état de dégradation.“ Bon vent!

  40. Gerard says:

    Bravo Monsieur et Respect

    J’ai 75 ans et je viens de finir mon jogging
    que je fais 3 fois par semaine
    Cependant je suis loin de vos performances mais je vais y penser
    J’habite le 92
    Merci pour vos « secrets ». Mais il y a une autre méthode naturelle et assez efficace que je vais mettre en pratique
    Bonne route à tous les papy

  41. ROUSSARD says:

    Bonjour Dr WILLEM, je veux vous remercier pour vos conseils de santé je pense comme vous que la nutrition est une médecine préventive indispensable surtout à l’heure actuelle ou le mondialisme global fait qu’ il n’y a plus d’éthique notamment dans le secteur alimentaire.
    Comme je me dis en achetant mon alimentation  » il faut que je m’empoisonne le moins possible » je fais mes choix avec cette optique car on nous empoisonne sans scrupule c’est l’argent roi .voyez l’actualité, Nicolas Hulot tout à son honneur n’a pas accepté de continuer à nuire à la santé de la population avec des produits comme le gluphosate et surtout les pesticides responsables je pense de nombreux cancers avec ce satané Roundup américain reflet fidèle de l’abjecte idéologie américaine de faire du fric même s’il faut tuer des gens et la planète.
    Vos conseils nous sont précieux , votre philosophie rappelle celle de la médecine chinois ancestrale pour qui la prévention est la meilleure de médecine; je vous remercie encore pour votre action de pédagogie nutritionnelle dont nous avons tous besoin si ce n’est seulement que pour le respect de la vie et le plaisir de vivre en toute sérénité;
    Votre travail de fourmie d’éducateur de santé fait des disciples dont moi- même mr Roussard richard ( 68 ans) philosophe amateur ( sourire)… qui vous lit régulièrement.
    je voudrai vous parler brièvement aussi de l’importance de la sexualité qui est une des clé de la bonne santé et faire référence en cela à un dr psychiatre qui a été censuré tellement il disait de choses vrais et importantes même si à la fin de sa vie « il a déconné et exagéré un peu avec sa machine à orgon  » sourire , j’ai lu de lui  » psychologie de masse du fascisme » ( au sens général car il parle du régime communiste qu’il a connu ,en l’occurrence) et on apprend beaucoup de choses pour rester un homme libre .
    toute mon amitiè Dr Willem, continuez votre combat .
    bien cordialement votre ;

  42. Sendra says:

    Bonjour docteur Willem, je suis de très près toutes vos publications qui m’appoetent beaucoup
    Je profite pour vous demander conseil
    Jau subi une chimio très abrasive en 2010 pour cancer du sein et suite à une très grosse fatigue J ai commence la l glutamine en espérant réparer mon intestin car il te rien qui marche sur moi
    J ai lu dernièrement qu il ne faut pas prendre la l glutamine si on a eu un cancer
    Qu’en pensez vous
    Je lai prise sur une petite semaine et J ai commence à me sentir mieux mais la J ai arrête
    Et J ai en même temps envie de reprendre
    Que me conseillez vous merci docteur pour tout ce que vous faites
    Cordialement

  43. Maggie says:

    Bonjour,

    j’aimerais vous faire part d’un produit révolutionnaire accessible à tous concernant le renouvellement cellulaire.

  44. Constant genevieve says:

    Quel bonheur de vous lire !!!vous respirez la joie
    Bravo!
    70 ans !!!! Je suis vos conseils ou du moins j essaye et cela interroge les autres et les médecins .
    Merci pour votre générosité
    G c

  45. Islandbird says:

    Bonjour Doc.,
    j’ai 69 ans et je me suis remis au vélo de route depuis 2 saisons suite à un diagnostic de diabète de type2!
    Et bien en appliquant vos préceptes ma vie a complètement changée!
    J’ai perdu 10kg et retrouvé mon souffle de jeune homme !
    Merci à vous et bonne continuation !

  46. Bravo monsieur Willem, toute mon admiration pour ces performances et ….vers une nouvelle victoire pour la prochaine épreuve où vous serez parmi les meilleurs ( je n’en doute pas un instant)
    Je vous envoie toutes mes meilleures ondes.
    Grace Blancheton

  47. SIMON says:

    Bonjour, Docteur.
    Merci infiniment pour vos indications.
    Pour ma part, j’aimerais voir traiter un jour la situation des ex-champions, dont certains voient leur psychisme ou leur mental se dégrader, surtout s’ils abandonnent la compétition.
    Bien cordialement.

  48. Sarrade says:

    Effectivement, j’ai remarqué qu’à 57 ans j’ai une meilleure condition physique que quand j’avais 20 ans car à cet âge je n’avais pas les connaissances que j’ai acquises dans vos lettres que je lis depuis quelques années.

  49. pepato says:

    Merci docteur vous avez réussi à me faire sourire
    et surtout vous m’ encouragez à faire du sport et à utiliser en connaissance de cause les bonnes huiles essentielles.
    Toute ma reconnaissance pour cette belle transmission;
    Danielle

  50. TRITZ says:

    Bravo Docteur,
    Dommage que je vive à Tahiti au milieu de l’océan pacifique, sinon je serais venu m’entrainer avec vous. J’ai 78 ans et fait pas mal de sport durant ma vie. Maintenant je me contente de marcher ou de faire des exercices qui m’ont été enseignés par un sage qui a maintenant 93 ans.
    Cordialement
    Émile Tritz

  51. Michelle Renaud says:

    Vous êtes formidable!
    Je vous admire🥇

    Une maman et non mamie de 70 ans.

    Michelle Renaud

  52. Ernest Sagaliapidine says:

    Bonjour,

    Merci pour ce magnifique partage.
    bien à vous.

  53. Blon says:

    Bravo pour vos conseils judicieux et votre engagement sportif afin de redynamiser vos petits enfants. La météo n’était cependant pas favorable à Angers et vous avez tenu bon! En qualité de podologue sport et santé je vous rejoins sur l’ensemble de votre analyse; cependant , les habitudes diététiques néfastes sont difficiles à « déverrouiller ».

  54. giuly says:

    ceci n’est pas vraiment un commentaire mais plutôt une remarque:en effet vous recommandez le bol d’air jacquier mais j’ai du mal à obtenir les infos à ce sujet sur le net
    pouvez vous m’indiquer un lien qui me permettra d’aboutir
    (je souhaite acheter l’appareil car je vis en corse et je ne sais pas si je pourrai le louer
    merci d’avance de votre réponse et bravoje lis toutes vos newsletters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *