Métaux lourds : votre corps est-il contaminé à 90 % ?

Sans être systématiquement hypochondriaques, chacun d’entre nous veille sur sa santé ; certains s’observent quotidiennement, d’autres veulent devenir centenaires.

Pour contrôler notre état de santé, on peut faire des analyses pour vérifier si un début de maladie ne viendra pas troubler le quotidien. Pour cela, il faut procéder par ordre et s’attaquer aux agresseurs les plus fréquents.

Croyez-en ma longue expérience, à la toute première place se trouvent les métaux lourds !

Et pour vérifier si moi-même je n’étais pas atteint par ces métaux toxiques, je me suis rendu chez une naturopathe qui dispose d’un oligoscan, l’appareil qui les détecte.

Surprise ou plutôt… catastrophe !

Mon organisme est inondé de ces agresseurs intrus. L’appareil a détecté 90% sur 100% (limite extrême). Cela s’explique sûrement parce que je mange beaucoup de poisson ! Or, c’est justement dans les poissons et crustacés qu’on en trouve systématiquement.

Jamais dans l’histoire de l’humanité nous n’avons tant exposé notre organisme à un si vaste déluge d’agressions.

D’ailleurs, la plupart des maladies contemporaines n’existaient pas il y a un siècle !

Nous vivons dans un environnement chimique : des milliers de produits toxiques baignent notre quotidien ; des sources de pollutions diverses encrassent l’organisme en permanence par différentes infiltrations.

Et le plus terrible, c’est que nous nous polluons principalement en respirant, en mangeant et en nous soignant :

  • Nous nous imprégnons de métaux toxiques en respirant les gaz d’échappement des automobiles, les émissions aériennes des processus industriels, de la combustion du pétrole, du charbon, des végétaux, les émanations des incinérateurs d’ordures ménagères, des déchets miniers et industriels…
  • Nous ingérons des toxiques en mangeant des aliments contaminés, résultat des pratiques agroalimentaires modernes stimulantes à l’excès, par l’utilisation à long terme de composés chimiques pour la protection des plantes. Ce qui a mené à l’explosion des quantités de cuivre, de mercure, de cadmium et de plomb dans les sols et les cours d’eau, contaminant les aliments. Il n’y a plus de poisson sans mercure et pas de pain sans cadmium, plomb et mycotoxines, de pâtes sans aluminium, de café sans cuivre, de lait et de fromage sans plomb… On ne trouve plus de frites sans mycotoxines et beaucoup d’acrylamides (principe cancérigène), ni de vin (même bio) sans sulfites (noyau métallique soufré) en quantité… Nous nous infestons de toxiques en buvant des jus de fruits, de l’eau dans des bouteilles en plastique, en récurant notre vaisselle et notre domicile, en cuisant au micro-ondes, en lavant notre linge…
  • Nous empoisonnons notre organisme avec des métaux lourds et des toxiques en nous soignant préventivement par les vaccins dont les adjuvants contiennent du mercure et/ou de l’aluminium, en subissant depuis des générations l’obturation des caries par des amalgames dentaires contenant du mercure et de l’argent, ou en consommant certains médicaments…

La qualité de l’alimentation conditionne celle des tissus et cellules du corps (os, tendons, ligaments, muscles, artères, veines, nerfs, etc.).

Votre assiette va donc conditionner votre état de santé générale, à savoir l’état du terrain, sa résistance et sa vitalité.

Notre corps doit aujourd’hui combattre sur tous les fronts : stress, anxiété, sédentarité, pollution de l’eau et de l’air, toxines, aliments dévalués, tabac, alcool, tranquillisants, hormones, colorants, additifs, etc.

Mais la pire des pollutions, selon moi, restent les métaux lourds !

Plutôt que « métaux lourds », l’appellation « métaux toxiques » serait plus correcte. Elle englobe l’ensemble des métaux et métalloïdes présentant un caractère toxique pour la santé et l’environnement : plomb (Pb), mercure (Hg), arsenic (As), cadmium (Cd), nickel (Ni), zinc (Zn), manganèse (Mn), brome (Br)… pour ne citer que les plus connus.

Certains comme le cuivre, le zinc, le chrome sont nécessaires à l’organisme en petites quantités, mais deviennent toxiques à doses plus importantes ou en association avec d’autres toxiques.

Dans l’organisme, les métaux lourds sont bel et bien ces petites quantités qui font les grandes catastrophes.

Ils sont partout. Liés à différents supports anodins, ils ont une fâcheuse tendance à s’accumuler dans l’organisme et à provoquer des maladies et/ou à accélérer le vieillissement, voire la dégénérescence.

La liste de vos pires ennemis

Voyons ensemble les pires « ennemis » à éviter :

Le mercure

Neurotoxique, le mercure diminue les capacités mentales et cognitives et est toxique pour la reproduction. L’apport alimentaire, sous forme de méthylmercure, se fait par les poissons prédateurs (thon, espadon), mais on peut aussi y être exposé par inhalation lorsqu’une ampoule à basse consommation se brise. Il est aussi présent dans certains amalgames dentaires appelés « plombages » et peut migrer vers le cerveau par le nerf olfactif.

Le cadmium

Émis par les volcans, mais aussi par les activités industrielles, il est parfois présent dans l’eau et les aliments (riz, végétaux à feuillage vert, poissons). Il est également présent dans les piles, la fumée du tabac, les panneaux photovoltaïques, les pigments, la céramique ou l’émail. C’est un cancérigène avéré pour le rein, la prostate et les poumons.

L’arsenic

Élément naturel se comportant comme un métal, on le trouve dans l’eau, les sols ou l’air. Il peut provenir des volcans ou d’activités humaines (certains pesticides, exploitation minière) et de la fumée de tabac. Il est cancérigène avéré pour la peau, les poumons, la vessie ou les reins.

Le nickel

On le trouve dans certains aliments (cacao, soja, céréales) et dans l’industrie, mais aussi dans les portables, les bijoux et les piercings qui peuvent être allergisant pour la peau. Les composés du nickel sont cancérigènes avérés pour les poumons et la cavité nasale, et le milieu professionnel est particulièrement touché.

Il est impossible d’éviter totalement ces métaux lourds. Mais il est possible de les limiter… et de vous protéger de leurs effets.

Devant cet assaut de polluants comment s’en sortir ?

La priorité, c’est de prendre soin de votre système digestif.

1. Prenez soin de votre intestin, le « maillon faible »

La digestion des aliments, leur assimilation et l’élimination des toxines repose sur trois éléments fondamentaux :

  • Le microbiote intestinal (la flore intestinale), composé principalement de « bonnes bactéries » ;
  • La muqueuse intestinale, qui peut être agressée par certains aliments (gluten…), voire devenir poreuse : des toxines peuvent alors passer dans le sang au lieu d’être éliminées ;
  • Et le système immunitaire intestinal, essentiel pour trier le bon grain de l’ivraie.

Dans tout ceci, c’est votre intestin grêle qui est l’organe clé.

Pour le préserver, il faut privilégier les fruits et légumes bio, réduire ou supprimer le sucre ainsi que les céréales à indice glycémique élevé (pain, pâtes, riz blanc) et éviter les laitages, surtout si vous êtes intolérant au lactose.

Pour donner un coup de pouce à votre intestin, vous pouvez prendre des enzymes digestives en cas de digestion difficile [1], et des probiotiques pour améliorer votre flore intestinale. [2]


2. Le foie

Le foie est le partenaire incontournable de l’intestin.

Toute perturbation de l’un se répercute sur l’autre. Cet organe effectue un nombre impressionnant de transformations chimiques. Il reçoit, traite et filtre le sang qui provient du tube digestif.

Pour soutenir un foie malmené, vous pouvez faire appel à des extraits de chardon marie (très efficace). Une autre plante, le Desmodium adscendens, est précieuse pour protéger votre foie en cas d’agression sévère (chimiothérapie, médicament qui agresse le foie… et métaux lourds). [3]


3. Les émonctoires

En troisième lieu, je vous conseille vivement de « libérer » vos émonctoires.

Les émonctoires sont des organes de sécrétion et d’élimination : intestins, reins, vésicule biliaire, peau, poumons. Ils sont intoxiqués et parfois bloqués.

D’abord, il faut… transpirer ! Par le sport ou par du sauna infrarouge, la transpiration est une des meilleures voies pour éliminer les métaux lourds.

Vous pouvez aussi :

  • Protéger les reins et les voies urinaires par la racine d’ortie, les sommités fleuries de bruyère, l’aubier de tilleul.
  • Protéger l’intestin et surtout la muqueuse de l’intestin grêle par la décoction ou l’extrait sec en gélules de la feuille d’olivier.
  • Stimuler le drainage hydrique par un apport quotidien majoré surtout sous forme de tisanes et de thé vert, et de décoctions de queues de cerise.

Que faire si votre corps est intoxiqué de métaux lourds

Si des analyses confirment l’excès de métaux lourds dans votre organisme*, vous avez à votre disposition plusieurs merveilles de la nature pour vous en décharger.

La chlorella

Les nombreuses recherches ont montré les effets bénéfiques de cette algue lors d’une détoxination aux métaux lourds. La membrane fibreuse de la chlorelle absorbe de nombreux polluants présents dans l’environnement ou les aliments, et dont nous nous nourrissons : métaux lourds, pesticides, insecticides, engrais chimiques…

En aidant l’organisme à s’en débarrasser par les voies naturelles, la chlorophylle de cette algue assure, tant par sa qualité que par sa quantité, une oxygénation maximale des tissus et un assainissement efficace de la flore intestinale ; autant de vertus qui font de la chlorelle un des nettoyeurs majeurs de l’organisme.

L’ail des ours

L’ail des ours est un désintoxiquant majeur dans les pathologies induites par le mercure dentaire. Il protège les globules blancs et rouges contre l’oxydation due aux métaux lourds.

Grâce à ses composants soufrés, il solubilise le mercure et d’autres métaux, rendant ainsi possible leur élimination. Il contient du sélénium, chélateur des métaux lourds par excellence.

La pectine des fruits

La pectine des fruits et autres fibres naturelles (pommes, céréales complètes, graines de tournesol et de citrouille, noix, légumineuses, soja fermenté) transforme le plomb en sels métalliques insolubles et inabsorbables, donc excrétés.

Les algues

Les algues offrent une action à la fois détoxifiante et reminéralisante, puisqu’elles contiennent et apportent quasiment tout ce dont notre organisme a besoin pour se nettoyer, retrouver sa vitalité et renforcer son immunité. Les algues enfin sont connues pour neutraliser les effets des bombardements radioactifs !

Portez-vous bien !

Dr Jean-Pierre Willem

* L’analyse des porphyrines dans les urines est la méthode la plus précise, car les porphyrines marquent dès qu’il y a contact avec les métaux lourds.
L’analyse de sang mesure uniquement les métaux circulant dans le sang. Elle donne certes une idée du degré d’intoxication, mais ne permet pas de prendre en compte les substances stockées dans les tissus. Les résultats sont donc peu significatifs, notamment si les substances toxiques sont toutes stockées (souvent lié à des maladies auto-immunes).
L’analyse de cheveux (non traités !) : tous les toxiques y sont représentés. On y détecte le taux de métaux lourds, ainsi que des oligoéléments et des minéraux. Ce test donne une bonne image du terrain.

Articles similaires


Sources

[1] Enzy 20 (ensemble d’enzymes), 2 fois 2 gélules avant les 2 repas.

[2] Orthoflore (pré et probiotiques), 1 gélule le matin à jeun (Labo Phyt’Inov).

[3] On trouve l’ensemble de ces ingrédients dans un produit : Silydium, 1 gélule avant les repas (laboratoire Phyt’Inov).



85 réponses à « Métaux lourds : votre corps est-il contaminé à 90 % ? »

  1. Sandrine says:

    Bonjour Isabelle Rambeau,
    Essayez de contacter l’association STELIOR en Suisse, ils auront des réponses pour vous et votre petite fille.
    Ils ont un site web.
    Bonne chance et courage vous réussirez !
    Sandrine

  2. roman says:

    CAUTERMAN vous avez tout le symptômes de la maladie de Lyme, dont l’érythème migrant (tache rouge), j’ai eu pratiquement les mêmes symptômes que vous, attention les test ne sont pas fiable en France pour cette maladie

  3. Garcia says:

    A Cautetmam.
    Ca ressemble au syndome aero- toxique.

  4. CAUTERMAN says:

    Bonjour, fin 2010 (octobre), en voyage au brésil, arrivé sur place, j’ai ressenti un symptôme grippale, mais différent( j’avais l’impression d’avoir attrapé une peste), je n’ai pas consulté immédiatement (surplace pour résoudre des problème de famille). de retour en France, j’ai commencé par perdre 7kg et dans l’impossibilité de reprendre mes activités sportives, de nombreuses céphalés et douleurs dans les os, je suis resté pratiquement 9 mois sédentaire. Au cours de cette période j’ai consulté mon médecin traitant, les analyses basées sur des les facteurs virales et bactériens n’ont rien révélé.
    J’ai poursuivi ces investigations : médecines tropicales qui n’ont évidement rien données.
    Transféré en neurologie, j’ai fais l’objet d’une hospitalisation, ponction lombaire ect…, à l’issue le chef de clinique m’a précisé que oui j’ai eu quelque chose qui a pu provoqué un maladie auto immune.
    Transféré en rhumatologie, après de nombreux cliché, il est à constater une maladie de forestier importante au niveau du thorax et une dégénérescence de la colonne vertébrale des céphalés, nausées et douleurs dans les os et articulations et un sifflement permanent au niveau des oreilles.
    En l’absence de diagnostic et désespéré, j’ai quitté le système médicale et repris une activité physique à dose homéopathique, à noter une transpiration noirâtre et une odeur désagréable dégagé par le corps.
    Pour information, je travaille en stand de tir
    Je ne suis plus suivi médicalement et mon état physique s’est amélioré au fil du temps, mais des problèmes biomécaniques sont toujours présents. En outre depuis une trace rougeoiente et toujours présente au niveau du mollet gauche.
    Récemment, la médecine préventive s’est décidée (en 2018 pour une pathologie qui s’est déclenchée en FIN 2010) afin de réaliser un test concernant le cadmuin qui s’est révélé négatif ce jour.
    Pourriez vous me donner quelques pistes à explorer afin de permettre un diagnostic et éventuellement de savoir les effets avenir.
    Pour bien comprendre, l’absence d’information, concernant la nature et composants des cartouches utilisées et une ventilation et extraction déplorable.
    Merci

  5. Bob2a says:

    Et si nous appliquions le principe de precaution ? Combien de patients, soucieux de rechercher tel symptome, sont victime de maladies nosocomiales ? On peut simplement, d’une part consommer de bonnes rations de fibres pour l’elimination des toxiques, d’autre part effectuer une cure d’argile, 6 mois plus tard de charbon… assortie de seances de sport !

  6. Naima says:

    salut j’ai lu que Interosgel sa elimine tout les metaux lourd et qu’il est bon aussi pour soigner l »autisme,

  7. Ghislaine says:

    Bonjour ,
    Ma fille rentre chez les pompiers . Elle a été obligée de se faire vacciner contre l’hépatiteB ! Je suis très contrariée car ce vaccin ferait plus de mal que de bien .. la liste des effets indésirables est absolument horrible ! Entre autre les sels d’aluminium ! Que peut elle prendre pour ne pas être intoxiquée et aider son organisme à éliminer ce poison !

  8. Thibaut says:

    bonjour,suite a une prise de sang pour les métaux lourds ; Test TTl-MELISA, au lab.MGD.
    je suis très positif au nickel titane et un peu au chrome 1et 2,iradium 1
    que faire ?

  9. Myaux Claudine says:

    Bonjour Docteur,
    J’aimerais avoir votre avis sur ce qui suit ; une amie souffre du « syndrome d’ehlers danlos » qui serait semble t-il, dû à un manque de colagène et qui serait aussi génétique; A ce jour la médecine est impuissante face à cette maladie orpheline. Que pourriez vous lui conseiller ? l

  10. Hydroxytyrosol ( extrait des feuilles d'olivier) et la santé. says:

    Bonjour Docteur, merci pour les informations très pertinentes, je lis vos newsletter avec grand intérêt, j’avoue que je suis averti sur certain sujets et je continu a apprendre.
    Docteur, vous avez évoqué dans votre article qu’on peut consommer l’extrait sec en gélules de la feuille d’olivier. Nous produisons l’hydroxytyrosol ( extrait des feuilles d’olivier) sous forme liquide( quelques gouttes font l’affaire comme il est un super antioxydant), Un processus inventé localement (Tunisie), c’est certifié Bio, Les gens hélas ne connaissent pas les bienfaits de ce produit sur la santé, du coup on a du mal à convaincre et à vendre localement (Tunisie) et même en export. Pouvez vous aimablement, nous éclairer, (pour moi et les autres) présenter des ‘informations concernant l’extrait des feuilles d’olivier, sur l’organisme et s’il y’a des interdictions. merci
    Adel Bennani
    bennani@gnet.tn

  11. Pau says:

    Celui qui a écrit cet article ne s’est absolument pas renseigné sur le sujet ! L’analyse de sang, des urines, des cheveux n’est absolument pas pertinente. Les métaux lourds ne circulent pas, ils vont s’enkyster dans les cellules (les tissus, les organes). Seule une analyse d’urine après prise d’un produit chélateur (DMPS) peut révéler une intoxication aux métaux lourds.
    Lisez le livre de Françoise Cambayrac pour creuser le sujet.

  12. roger says:

    1 Kir est vin de bourgogne aligoté avec 1 crème de cassis.
    recette du chanoine.
    1 blanc cassis avec n’importe quel vin blanc..
    ROYAL plus cher……humm…
    Mon plus profond respect ….DOCTEUR ..
    vous étes ma référence depuis plus de 10 ans….et je ne le regrette pas.
    continuer DR les obstacles sont nombreux..??
    et vous les connaissez mieux que moi…

    info régionnale.

  13. Cornec says:

    J’aI apprécié votre lettre très intéressante relatant exactement e que ressent mon petit fils de 27 ans qui a dû interrompre sa carrière tellement il est gêné par l’importance de ces métaux toxiques dans toutes les parties de son corps jusqu’au cerveau
    Les médecins consultés ne connaissent pas cette maladie et en France aucune possibilité de faire une analyse??
    Faut il se rendre à l’étranger pour le faire ?
    Comment se soigner correctement pour être soulagé
    J’espere que vous pourrez me donner quelques renseignements utiles et vous en remercie

  14. ABOUNACER Elisabeth says:

    Cher Mr WILLEM,

    Je lis toujours avec autant de plaisir vos lettres d’information sur les médecines alternatives et naturelles. Celle ci m’a particulièrement interpellée car j’ai vécu dans ma chair une allergie aux métaux lourds en particulier, le nickel. Il y a une vingtaine d’année, mes gencives se sont mis à gonfler avec des douleurs infernales. Je souffrais aussi de spasmophilie inexpliquée. J’ai cherché à Caen un dentiste capable de comprendre mon problème, il n’y en avait que 3; Les autres confrères ne comprenaient rien. Sur les 3 dentistes 1 seul est resté en activité! Quelle chance! Dieu merci, cette personne était très au fait des médecines alternatives ( en avance pour son époque, peut être parce qu’il avait étudié aux Etats Unis). Je faisais une allergie au nickel chrome à cause d’une couronne que j’avais posée 9 ANS auparavant !Il m’a expliqué que les métaux qui ne sont pas nobles comme l’or (et encore…) pouvaient non seulement provoquer des allergies mais aussi des cancers! Sans compter l’intoxication lente au mercure! Telle ne fut pas ma stupéfaction. Comment la médecine française a-telle pu accepter cela? Je me pose la question encore aujourd’hui. Ce qui m’ a le plus choquée c’est de savoir que la moitié des dentistes prennent position en faveur des lobbys du nickel en niant tout simplement les effets secondaires de ce dernier. Il n’étaient pas à ma place pour trouver une solution pour arrêter de souffrir. Dans les mutualités dentaires on vous explique qu’il est impossible d’avoir la composition exacte d’une couronne dentaire sous prétexte de secret industriel!!! J’ai trouvé ça le comble! et cerise sur le gâteau, en parlant de ce problème autour de moi, je me suis rendue compte que je n’étais pas seule; Une de mes connaissances a voulu dénoncer comme vous les effets secondaires des métaux lourds puisqu’elle avait été touchée elle aussi, elle a reçu des menaces de mort !Tout ceci pour vous laisser mon témoignage pour qu’il serve à d’autres patients qui comme moi désespèrent de trouver une solution à leur problème. Encore merci pour vos précieuses lettres qui m’ont confortée dans le choix des médecines alternatives que j’ai fait depuis fort longtemps; Cordialement.

  15. bajard says:

    Attention, les « cultures bio » ne pouvant utiliser de produits chimiques remplacent les traitements par des produits à base de métaux lourds,:cuivre et compagnie (bouillie bordelaise etc…………..)Rien n’est la panacée.

  16. Radouan Philippe says:

    Consommer des algues pour éliminer les métaux lourds mangés avec les poissons? Les algues ne sont elles pas autant polluées? Le kombu vendu en magasin bio par ex, vient de Bretagne. Pas loin du rail d’Ouessant? Je n’ai jamais vu de rapport d’analyse sur les algues. Bio ne veut pas dire non pollué. Ou alors les algues ne stockent pas? Qu’en pensez vous?

  17. Me moerman says:

    Je souhaiterais avoir une réponse pour soigner un staphylocoque doré placé dans un rein. Actuellement traité par antibiotique. Merci pour votre aide
    Cordialement

  18. ALIA says:

    …(désolée pour mes fautes d’accord, je m’en aperçois que maintenant)…

  19. ALIA says:

    ….suite de mon précédent commentaire : ceux qui veulent faire le test d’intoxication peuvent le faire en Belgique par exemple, ils parlent français… il doit y avoir des médecins français qui, même victime d’intimidation étatique, se charge de transmettre les tests d’analyses effectués en Allemagne ou Belgique.
    Le BIO coûte super cher… on se demande si on essaie pas de se faire de l’argent sur le dos des personnes malades ou qui cherchent à se prémunir justement des conséquences de la présence de ces métaux lourds dans notre environnement ou alimentation.
    Il n’est absolument pas normal de laisser des gens malades comme çà sans possibilité, pour ceux qui n’ont pas les moyens, de se soigner… L’Etat peut quasiment être condamné pour non assistance à personne en danger.

  20. ALIA says:

    Bonjour à tous,
    Les malades et d’autres épargnés (mais à mon avis, vu la vie que nous menons surtout dans les grandes métropoles, nous sommes tous plus ou moins intoxiqués) devraient se réunir en association, avec médecins.
    L’Etat craint un scandale sanitaire, l’effrondrement de l’économie industriel etc etc, bref, système capitaliste….
    L’hopital d’Orléans, vous le savez tous, n’a pu pratiquer la chélation que durant 15 jours, puis, ordre de l’Etat, interdiction lui fut ordonnée d’arrêter ces soins d’une « maladie non reconnue »… alors qu’en Belgique, en Allemagne.
    Regroupez vous, les personnes qui sont le plus concernées, et mettez la pression…. il y a bien un membre d’une famille d’industriel, ou de médecin, qui est atteint par ce mal.
    Bon courage à tous.

  21. Jeannine says:

    Bonjour,
    vos lettres sont très intéressantes mais comme dit plusieurs fois dans les commentaires, comment savoir ??? Quel test mon médecin généraliste doit-il me prescrire pour que je sache enfin mon taux de métaux « lourds » …….
    lancer une pierre dans la marre comme vous le faites est très bien pour faire réagir , mais si nous ne pouvons que supporter le remou supplémentaire sans connaître la façon d’y réagir cela ne fait qu’augmenter le stress. Donc comme la plupart ici je pose la question: quelles analyses… ????

  22. Romy Hirt says:

    Je me joins au commentaire de laurenceclabaut. Je lis chaque numéro de votre Lettre soigneusement et prends des notes.
    Une question: est-ce possible de s’abonner à la forme imprimée de La Lettre. Je payerais volontiers les frais qui en découlent.. Pardon pour l’orthographe: je suis Suisse allemande.

  23. laurenceclabaut says:

    Merci Docteur pour vos précieuses informations;
    En ayant ces informations, nous pourrons être vigilant à l’avenir.
    Heureusement que vous êtes là vous et tous vos collègues (naturopathe, acupuncteur et autres) qui nous permettent d’avancer vers de meilleurs horizons)?
    Bien sûr, tout cela n’est pas remboursé par la Sécu mais si c’est pour prendre des médicaments qui nous empoisonnent et qui finissent par retourner chez le pharmacien, cela nous coûte autrement très cher puisque c’est notre santé et notre vie qui est en jeu.
    Continuez à nous envoyez vos lettres, cela me redonne de l’espoir en la vie.

  24. Ironmum says:

    Quel test mon médecin généraliste doit-il me prescrire pour que je sache enfin mon taux de métaux « lourds » ? Existe-t-il un test pris en charge par la sécu ? pour cela, doit-il être prescrit par un spécialiste (en quoi ?) ou un généraliste suffit-il ?
    Vos lettres sont intéressantes mais je n’ai pas les moyens d’aller voir un naturopathe.

  25. RAMBEAU ISABELLE says:

    Bonjour,
    Je viens de lire votre lettre docteur et je partage totalement son contenu… J’ai une petite fille de 4 ans qui est autiste (diagnostiquée à 2 ans env d autisme régressif) , avant ses 2 ans elle allait parfaitement bien… elle a reçu de nombreux vaccins, ensuite elle a eu de nombreuses otites, problème pulmonaire, très gros soucis digestifs… bref elle a dû prendre des antibiotiques et nombreux traitements pour la guérir… très inquiète j’ai fait faire des examens et analyses plus complets à ma fille et ils ont révélé une présence importante de métaux lourds! ainsi qu’une intolérance aux produits laitiers et au gluten ! tous ces facteurs réunis, je crains, ont concouru à l’autisme de ma petite fille je ne peux le prouver mais je le doute fort… maintenant j’aimerais savoir, s’il vous plait, comment je peux faire une chélation des métaux lourds à ma petite fille de 4 ans? pouvez vous me conseiller une personne spécialisée dans ce domaine? une personne également qui traite l’autisme! j’irais n’importe où pour sauver mon enfant !!!! je vous remercie sincèrement pour votre réponse. bonne journée à tous.

  26. berteaux daniel says:

    bonjour,je viens de lire l’article sur le mercure et moi j’en avais dans le sang 90 micromiligramme de ce mercure par litre de sang et non reconnu par les maladies professionnelles et ils m’ont rebouté ces fumiers voila pour plus de renseignement vous pouvez me joindre bonne journée merci

  27. Valérie Ziehli says:

    Et la terre de Diatomée pour chélater les métaux lourds ?

  28. Delfitto graziella says:

    Merci beaoucoup pour etre un pionner de la sante et pou la condividez avec nous.

  29. moireaux says:

    merci pour votre lettre mais pour les examens pour savoir si on est intoxiqué par les métaux lourds se font en Allemagne se n’est pas pris en charge par la sécurité sociale alors comment faire s’endetter ou se soigner

  30. Sylvain says:

    Bonjour

    Avec l’obsession du « tout nature » on oublie un traitement à la porté de tout le monde
    L’acetyl cystéine, precurseur du glutathion, puissant antioxydant et chélateur des métaux lourds.
    La même substance qu’on utilise pour traiter la toux graisse en fluidifiant les mucosités.
    En vente libre et ça ne coûte que quelques 3 ou 4 euros.
    A moins qu’on refuse d’engraisser ces méchants laboratoires pharmaceutiques qui s’enrichissent avec notre santé.
    Sylvian

  31. ley says:

    Bonjour Docteur,
    Un immense merci à vous de partager gracieusement vos connaissance à tous.
    Ma question, pouvez vous m ‘indiquer un labo ou je pourrais faire tester le taux de métaux lourds de mon organisme..J’habite en Alsace et je ne sais pas à qui m ‘adresser.
    PS: par ma profession,j’ai été régulièrement en contact avec différents produits chimique. A ce jour, .je suis en retraite.
    Merci à vous pour votre réponse
    jo.ley

  32. GERVAIS says:

    ma fille a décidée de se faire une stérilisation définitive suivant la méthode ESSURE il y a 3 ans environ.elle a alors progressivement connu de nombreux problèmes de santé:fatigue énorme,palpitations prise de poids très importante,à la quelle tout régime résiste.Suite à un témoignage dans le journal le » sud ouest « elle a reconnu ses problèmes et vient de se faire retirer ses implants.quels conseils pouvez vous lui donner afin de retrouver son équilibre ,ces implants contenaient du nickel et du titane!elle est suivi depuis toujours par un homéopathe et elle a commencé des seances d’ acupunture elle a 48 ans merci pour otre réponse

  33. Geneviève says:

    Merci pour toutes ces informations. C’est en regardant l’émission « Alerte au mercure » que j’ai compris l’origine de mon syndrome de fatigue chronique (encéphalomyélite myalgique).. Suite à la lecture de plusieurs livres de témoignage, j’ai pu commencer à me soigner :
    J’ai commencé un régime sans gluten et sans caséine fin aout 2015.. Ce régime m’a permis de retrouver des niveaux d’énergie, mais il faut s’y tenir et être patient. (Lire le livre de Christiane Bee « Mon retour à la vie, le long cheminement de la détoxication des métaux lourds ») .
    On peut lire aussi le livre de Francine Lehner « Maladies liées aux métaux lourds ». Elle propose avec un médecin de Genève, un traitement naturel. On trouve dans son livre de nombreux témoignages de guérison..
    Il faut se méfier des traitements chélateurs chimiques : DMPS, DMSA. De nombreuses personnes ont vu leurs symptômes s’aggraver.
    Il vaut mieux faire faire l’analyse des porphyrines à l’étranger, Suisse ou Allemagne, qu’en France où il semble que les résultats ne soient pas fiable (expérience personnelle), du moins en ce qui concerne le mercure.
    Bon courage à tous.

  34. Marie-Line DUPUY says:

    Et oui, nous les « naturos » crions « au crime » depuis des années, surtout en ce qui concerne les adjuvants des vaccins … c’est honteux ! Que font les médecins conscients et honnêtes ? Pourquoi laisse-t-on la population se faire empoisonner ? Combien d’enfants autistes, de personnes invalides faudra-t-il pour que vous vous engagiez sur le vrai terrain de la santé ?
    Nos patients nous arrivent désespérés, détroussés et nous devons les porter tout en « jonglant » avec des lois qui nous serrent à la gorge et nous lient les poignets …
    Des protocoles existent, effectivement, et des scientifiques, médecins homéopathes et naturos se penchent, en Suisse, en Allemagne, aux Etats-Unis pour peaufiner ses protocoles. Des enfants autistes sont sauvés, ne serait-ce que par une modification alimentaire (hypotoxique et chélatrice) ainsi que des remèdes homéopathiques bien choisis. Homéopathie qu’il faut commander à l’étranger, car ici en « france » elle est quasi inexistante …
    Courage les gens …

    1. RAMBEAU ISABELLE says:

      Bonjour Marie-Line, j’ai lu avec beaucoup d attention votre message … sans abuser pourriez vous m’indiquer quelqu’un pour soigner ma petite fille autiste ? je viens de faire faire des examens plus poussés qui sont partis pour analyse en Belgique et aux USA, nous attendons les résultats… En France nous sommes terriblement en retard! le temps presse car Flavie va avoir 4 ans et on me dit qu’il faut agir vite car la plasticité du cerveau n’est pas encore faite !!!! merci bcc pour votre écoute et votre aide précieuse… à très vite j’espère/ isabelle

  35. amel says:

    tout cela n est pas très sérieux! surtout par manque de précision scientifique,onéreux pour beaucoup d entre nous,
    les protocoles de détoxication sont très lourds complexes et doivent être précis suivis par des praticiens avertis …les résultats pas toujours probants…
    seule la prévention pour les enfants et jeunes adultes a du sens ici .les conseils généraux pour les autres ont peu d intérêt compte tenu de la complexité du problème….

  36. Claire Milette says:

    Merci pour cette belle synthèse accessible à tous.

    Je la transmets à plusieurs parents et amis

  37. Martine Duminil Laverdure says:

    Bien que je sois une inconditionnelle et bien que j’aurais aimé suivre les conseils du docteur Willem sur les compléments à prendre, je dois dire que je décroche car je n’ai pas une bourse très élastique et je regrette profondément que tout ces conseils en complémentation ne s’adressent qu’aux personnes ayant pas mal d’argent, tant mieux pour eux d’ailleurs mais quand j’ai regardé le prix du Siydium et bien je me suis dit une fois de plus que je ne pourrais pas l’acheter, et il en va de même pour bien d’autres conseils. Du coup je me demande si je ne serais pas moins frustrée en me désabonnant pour ne pas finalement lire les conseils du docteur Willem, sans pouvoir acheter les compléments et à chaque sujet traité on est tenté par les compléments forcément.
    Merci quand même mais c’est également une forme de médecine inaccessible

  38. Keriss says:

    Bonjour,
    Merci pour ce rappel toujours d’actualité.
    Je suis toutefois surprise que vous ne mentionniez pas le charbon super activé. Je croyais que c’était la réponse idéale en la matière. J’en fais toujours une cure après une opération (et donc une anesthésie). Est-ce une erreur ?
    Merci pour vos précieux conseils.

  39. Comte Peter says:

    Merci pour ces informations précieuses c’est vraiment des instructions médicales qui ne sont pas divulgué facilement au grand public. Vous faite un travail de vulgarisation formidable et courageux.Cordialement à vous.

  40. DOMOD says:

    oligoscan ???

    Êtes-vous si naïf, ou roulez-vous pour cette marque ?

    Renseignez-vous donc sur cette ARNAQUE, plutôt que d’en faire la PUBLICITÉ !

    Vous venez de vous décrédibiliser…

  41. D. Giraud says:

    Bonjour
    Merci pour tous ces bons conseils. Personnellement contre les métaux lourds j’utilisé la nano zeolite glycan, fabriquée en Suisse. Très efficace.
    Cordialement

  42. Ronald Richard says:

    Bonjour,
    Tout d’abord, je tiens sincèrement à vous remercier et vous féliciter pour ce travail colossal de nous informer et de nous guider dans la bonne voie de la santé. J’aurais une suggestion qui pourrait être très utile. Dans l’article on y retrouve beaucoup d’ingrédients indispensables pour une santé équilibré. Mais comment retrouver ces ingrédients dans le quotidien, quel quantité et à quelle fréquence consommer ceux-ci. Dans quel produit alimentaire peut on retrouver ces ingrédients. Il serait intéressant d’avoir des suggestion de recettes par une diététiste ou autres. Merci de me lire et peut-être trouver une personne ou un site qui pourrait nous guider au niveau alimentaire.

  43. Portier says:

    Bonjour docteur
    Une personne opéré il y a 10ans réopérée aujourd’hui d une prothèse de la hanche à cause d une prothèse qui a intoxiqué le corps de cobalt et chrome que faire pour la désintoxiquer aujourd’hui hui de ces métaux merci pour. Votre réponse Muriel portier

  44. NASH says:

    Bonjour
    Dans la liste des « ingrédients » susceptibles d éliminer les métaux lourds vous oubliez l ARGILE
    Cordialement

  45. caillibot Marie Reine says:

    Bonsoir docteur Willem et merci pour vos lettres
    J’ai bien lu votre lettre, c’est affolant, vous dites de
    bonnes choses sur les algues…….Mais lesquelles, ? quelles algues ?, puisque vous parlez du mercure pour
    les poissons. Qu’en est-il des algues ? Je connais la
    spiruline.;
    .

  46. Garzon says:

    Merci docteur pour cette lettre sur l’intoxication aux métaux lourds.
    Vous préconisez l’usage des algues, mais ne sont elles pas également contaminées par ces mêmes toxiques?
    Bien cordialement

  47. Jean-Luc says:

    Merci, cher Docteur, pour cette intéressante lettre qui complète des renseignements que j’avais entre autres par certains de vos livres, qui m’ont été très utiles quand j’ai vraiment commencé à prendre ma santé en mains.
    En ce qui concerne les intoxications diverses, je connaissais déjà la chlorella et aussi le charbon bioactivé (dont je ne trouve pas de trace dans votre lettre), que je crois qu’il est important de mentionner.
    Cependant, je sais que ces deux produits naturels nettoient le système digestif, et donc les toxines qui y passent. J’ai cependant deux réserves à émettre: il n’est pas pertinent de prendre ses vitamines et minéraux en même temps (ni peu avant), car ils seront éliminés par ces bons nettoyeurs du système digestif, qui nettoient… tout ! La deuxième réserve, c’est que je ne vois pas comment ces compléments pourraient nettoyer les toxiques déjà installés dans les tissus de notre corps.
    Parmi les plantes qui aident le foie dans son travail, je mentionnerais aussi le chrysanthellum americanum, qui a notamment la propriété très intéressante, rare et peu connue, d’aider à éliminer l’alcool de deux à cinq fois plus vite, si l’on boit assez d’eau avec les gélules.
    Encore merci pour vos précieux conseils.

  48. A. Bousquet says:

    Bonjour M. Willem.
    Ai été un peu surpris que vous n’avez pas parler du charbon de bois activé, un puissant nettoyeur du système, n’est-ce pas?
    Ai 77 ans. Il y a trois jours ai eu une idée, passer des tiges d’ortie à l’extracteur . Ai eu un beau jus de chlorophylle.
    Quelques 50 ml avec du lait ou du alit de soya, délicieux..
    Merci pour vos bons conseils.

  49. MICHEL says:

    Bonjour Docteur,
    J’ai beaucoup de métaux lourds, je me soigne avec de la zéolite,dès que j’arrête je suis malade.
    Que dois je faire ?.
    Merci pour votre réponse.

    Cordialement.

    SOTTON Régine MICHEL.

  50. Yves GARREAU says:

    Bonjour,
    Lettre très intéressante, comme toutes d’ailleurs.
    Que pensez-vous du charbon végétal ?
    Je fais de temps à autre une cure d’une semaine à dix jours et suis toujours vivant.
    Je prends une cuillère à soupe bien bombée que je laisse imprégner une heure ou deux dans un grand verre d’eau ; je remue et bois le tout avec une paille pour éviter le  » maquillage  » en noir des lèvres.

  51. Clouzeau says:

    On parle beaucoup de l’arsenic dans le riz en ce moment, l’arsenic étant dangereux mais bien présent en Asie dans l’eau . J’ai lu qu’il fallait le laver avant cuisson, et surtout éviter le riz brun ,complet car il en contient beaucoup dans son enveloppe et vous déconseillez le riz blanc….qui en aurait moins….on ne sait plus qui croire car chacun prêche pour sa paroisse et on ne nous dit pas la vérité…..

    1. girard says:

      bjr oui c’est pas évident pour le riz je pense que j’ai été intoxiquée par le riz non bio que je prenais durant des années à l’arsenic ainsi qu’au feu de bois (cheminée) que j’utilisais comme moyen de chauffage durant 4 ans! Donc fini la cheminée (détruite) et le riz bio maintenant et je vais essayer de prendre le temps de le laver avant cuisson comme font les asiatiques et je vais commencer une chélation

  52. Janine says:

    Bonjour Docteur willem, merci beaucoup pour les précisions concernant comment se désintoxiquer des métaux lourds… Je viens également de commander votre livre sur le sujet, pour, je pense en apprendre encore davantage… J’ai 71 ans dans 2 jours et il n’est jamais trop tard, je crois, pour ce type d’acte…Merci encore, car j’attendais cet article avec impatience… J’avais une arrière-grand-mère née en 1873, dont la famille était Apothicaire depuis plus de 8 générations. Quand elle est décédée, nous nous sommes tous aperçus, que personne n’avait pris note de tout son savoir… J’avais 18 ans… Depuis, je lis beaucoup et j’apprends comment me soigner sans m’empoisonner en plus… Merci encore…, Bien à vous

  53. Hélène MUZELLEC says:

    Il y a trois ans je me suis fait faire un oligoscan qui a détecté une forte intoxication aux métaux lourds et surtout au mercure. J’ai consulté une naturopathe pour faire un travail en profondeur, mais j’ai surtout fait enlever tous mes amalgames et mes couronnes métalliques. J’ai trouvé un dentiste énergiologue qui après avoir fait un bilan de ma dentition, A constaté une forte intoxication aux métaux lourds. J’ai fait un traitement de quatre mois avec lui avant de commencer les soins. Tout d’abord il a fallu soigner cinq infections sur des dents dévitalisées… puis après avoir enlevé les couronnes, retirer les amalgames, il m’a refait les soins nécessaires, A chaque visite il évaluait le fonctionnement des organes. Ma santé s’est améliorée petit à petit. Il y a un an que les soins sont terminés, je continue mes visites tous les six mois et nous faisons le point sur ma santé. Je fais très attention à mon alimentation, surtout que je fais des calculs rénaux à répétition depuis 2008. Je fais une alimentation sans gluten et sans laitage. J’ai de l’arthrose aux deux genoux, Je faisait des conjonctivites à répétition, une rhinite allergique…. Bref… j’ai arrêté tout traitement pour la conjonctive et la rhinite depuis plus d’un an, Il y avait bien une relation entre les infections dentaires et ces symptômes. Je vois une naturopathe tous les ans pour un suivi. ainsi qu’une ostéopathe tous les trois mois… Je peux donc maintenant vivre normalement. Ma désintoxication continue avec mon dentiste.
    Merci pour toutes les informations, il faut les sélectionner compte tenu de notre état et en parler avec notre médecin s’il est ouvert, pas le mien, mais j’en parle régulièrement avec ma naturopathe qui peut me suivre entre deux visites par mail.

    1. martine says:

      Combien vous ont coûté ces soins dentaires ? Où trouver un dentiste formé comme le vôtre ? merci de votre témoignage.

  54. Mathieu says:

    Bonjour,
    Merci pour votre lettre intéressante. Vous parlez du bienfait des algues, mais je crois avoir lu que les carraghénanes beaucoup utilisés dans l’alimentation ( glaces , etc…) étaient cancérigènes. Pourriez-vous nous en dire plus?
    D’avance merci.

  55. Fayolle says:

    merci de toutes ces infos – juste une question : avez-vous utilisé ces « détoxicateurs » (chlorella, ail des ours,….) et si oui, avez-vous refait le test pour savoir si votre contamination s’était atténuée ?
    Merci d’avance de votre réponse
    bien cordialement
    Guy

  56. Dominique Bauthier says:

    L’oignon n’est-il pas un bon dépuratif lui aussi? Pour éliminer les métaux lourds, j’ai pris l’année dernière allium cepa en spagyrie (je ne digère pas l’oignon au naturel). Les produits spagyriques, très utilisés en Suisse où ils sont disponibles dans presque toutes les pharmacies, sont encore peu connus en Belgique.

  57. lallemand says:

    tres cher docteur willem merci beaucoup pour votre savoir et votre devouement a l egard du prochain je possede plusieurs de vos super ouvrages et les produits phyt inov…. je me suis permis de transferer votre lettre a ma fille 34 ans qui pratique et enseigne la chirurgie equine a l ecole veto…..elle ne dicerne pas la richesse de l info elle me repond il a ete radie il y a trente ans….et il soigne le sida avec des HE ….nul n est prophete en son pays le chemin a parcourir est encore bien long..pourtant mon pere qui etait ne en 1907 ne parlait que de l importance des produits naturels a l epoque on ne disait pas bio merci encore pour votre engagement et soyez beni pour cela tres cordialement mireille

  58. Catherine Senard says:

    Docteur,

    Je suis inscrite à votre passionnante et précieuse newsletter, que je lis régulièrement avec attention et intérêt.
    Celle d’aujourd’hui(sur les métaux lourds) me concerne particulièrement car, atteinte d’une affection neurologique plutôt lourde, j’ai fini par me demander si je n’étais pas atteinte pas une intoxication aux métaux lourds. j’ai fait faire l’examen nécessaire, c’est-à-dire celui qui est coordonné avec test de mobilisation avec chélateur.
    Cet examen a mis en évidence une lourde intoxication au mercure et au plomb (et aussi la présence d’arsenic et de cadmium). Pardonnez-moi de souligner cela, mais ce type d’examen est le seul qui permette de détecter véritablement une intoxication aux métaux lourds.
    Pardonnez-moi aussi de signaler le caractère aléatoire du test par oligoscan, que j’ai effectué aussi, rien que pour voir. Et j’ai vu : il a indiqué l’absence d’ intoxication aux métaux lourds… Ce n’est donc aucunement un examen fiable.

    Pour indication, mon intoxication au mercure provient de la présence de plusieurs plombages dentaires. Dans ma vie, j’ai échappé à quasiment tous les vaccins et n’ai pris que fort rarement des antibiotiques. Par ailleurs, depuis toujours, n’aimant guère la viande et me méfiant de l’alimentation industrielle, je suis abonnée à une nourriture composée principalement de fruits et légumes frais.
    J’ai été en excellente santé pendant longtemps (et débordante d’énergie), un beau jour, il y a maintenant de longues années de cela, je suis subitement tombée malade. J’ai sans doute le mauvais gène APO-E qui fait que je n’ai pas pu évacuer les métaux lourd

    En outre, j’ai entamé une cure de détoxication mais n’utilise pas la chorella, dont l’usage, qui n’est pas sans risques, est extrêmement controversé.

    Je vous prie, Cher Docteur, de bien vouloir m’excuser pour ces précisions qui nuancent une toute petite partie des informations que vous fournissez dans votre newsletter, pourtant regorgeant de conseils – oh ! combien – précieux.

    Avec mes pensées reconnaissantes.

  59. vaneeji says:

    Merci de rappeler tout cela mais attention à ne pas tomber dans le même mouvement que nos gouvernements : faire peur!!!
    Nos organismes ont tout de même de quoi se défendre et évacuer les toxines, à condition d’avoir une hygiène de vie à peu près équilibrée.
    Je me pose la même question que jaroslawski concernant les algues….. ne sont-elles pas elles aussi terriblement polluées??
    Par ailleurs, concernant la chlorella, attention car elle draine TOUT!!! Elle est donc très efficace mais après il faut refaire les stocks d’oligo-éléments sinon vous risquez d’avoir des carences……

  60. CHAUMEROn yoni says:

    Il faut choisir sa chlorella ,il existe des marques sûres et faire des bilans réguliers avec l’appareil ‘oligoscan’ que possedent certains naturopathes.

  61. Backenstrass says:

    Vos informations sont intéressantes mais trop longues.
    Vu la quantité d’articles disponibles sur Internet, je ne veux plus lire plus de 2 pages par message reçu.

  62. DENIAU says:

    Merci pour tous ces conseils mais quand on habite en province (72) comment fait-on pour trouver un ostéopathe qui possède cet appareil ou un médecin qui sera d’accord pour vous prescrire une telle ordonnance pour la prise de sang ???

  63. Dominique Plée says:

    Le brome qui est cité dans l’article n’est pas un métal, mais un halogénure. Ceci dit, il n’est pas très bon pour la santé..

  64. Claude says:

    Je suis consternée par certains commentaires vous croyez vraiment que ce monsieur va donner des consultations gratuites comme ça ? C’est déjà gentil de nous informer ,ceux qui ont peur de perdre leur cher diplôme ferment les yeux , heureusement qu’il y a des gens comme lui,le laboratoire Philippe Auguste s’occupe des métaux lourds à vous de trouver qui fera la prescription sinon contacter les c’est 90 euros de tête.la technique essure est en nickel attention mesdames !et attention à la chelation des enfants autistes on ne fait pas ça sans être encadré..

    1. RAMBEAU ISABELLE says:

      Bonjour Claude, je me permets de vous écrire car votre message est écrit avec prudence… vous serait il possible si cela ne vous dérange pas bien sur de me donner une adresse où je puisse faire soigner ma petite fille? je vous remercie vivement bonne journée Monsieur.
      Isabelle

  65. Elyv says:

    Article incomplet car il faut réveler les dernieres decouvertes sur les fibres alimentaires : Les fibres des fruits et legumes (en particulier des fraises et de la chlorella pour le mercure) sont tres efficaces pour capter les metaux lourds quand ils sont encore dans le tube digestif et les faire sortir avec les selles. Donc je mange toujours une pillule de chlorella avec mes fruits de mer. Et les pepins de fruits captent particuliement l’arsenic. Source en anglais: http://www.naturalnews.com/heavy_metal.html

    1. girard says:

      les fraises oui pour évacuer le mercure, mais bio bien sur de son jardin de préférence, mais pas pour l’arsenic malheureusement car j’adore les fraises

  66. LIGIER says:

    Pourriez vous m’indiquer la liste des naturopathes compétent qui possédent un oligoscan.

    Merci

    1. DOMOD says:

      Inutile de chercher cette soit-disant machine miracle… C’est une ARNAQUE !
      Renseignez-vous !

  67. bugeau says:

    Bonjour,

    Merci pour ces rappels judicieux et vos conseils en ce qui concerne les métaux « lourds ». Je m’étonne tout de même que vous non plus (allusion à tous les médecins ‘ »en ligne » prônant la sortie du mensonge médical officiel) ne parliez jamais du MMS, ce produit extraordinaire qui soigne et « répare »… en secret tant de gens qui se passent le mot… Alors, à quand une bonne lettre sur le chlorite de sodium et ses incomparables bienfaits?

  68. MICHEL JEANNE says:

    Merci Docteur pour tous ces bons conseils que je mets régulièrement en application et dont les bons effets se font sentir au quotidien !
    Juste une question concernant votre conseil de supprimer les produits laitiers. Je les ai supprimer depuis longtemps sauf un, le kéfir de lait que j’utilise le matin dans une petite préparation le matin (kéfir, fruits, graines diverses…) J’aimerais savoir ce que vous pensez de ce produit
    Très cordialement
    Jeanne M.

    1. Sylvain says:

      Le kefir n’a plus de lactose car elle est transformée en acide lactique.

  69. abi says:

    Bonjour, j’ai beaucoup aimé votre article, j’ai une question a vous poser concernant mon conjoint qui aurait été lors de scanners a répétition, eu des problèmes d’hyperthyroïdie a cause de produit iodé. Les médecins lui conseil une prise d’un médicament en une prise pour le « décontaminé », ce qui aura pour conséquence qu’il sera radioactif pendant 72 heures. Pouvez vous m’aider car je ne suis pas très rassuré car il présente un nodule dans les poumons et une insuffisance respiratoire assez sévère. Merci de votre aide urgent la prise du médicament est pour le 18/5

  70. Marc says:

    Merci pour cet article, pour aller dans votre sens et apporter une notion importante, les métaux dits « lourds » sont tous de nature « alcaline ». Ils perturbent alors les métabolismes des métaux importants tels que Calcium / Sodium / Potassium / Magnésium.
    Pour en savoir + : http://www.chimienaturelle.fr

  71. delavoie says:

    Merci beaucoup Dr Willem pour ces précieux renseignements cela confirme mes ressentis dans mon corps et mon cerveau beaucoup plus grave ,ayant fait le test de l’oligoscann suite a des douleurs chroniques…….et toutes les conséquences,je suis sois disant FIBROMYALGIQUE sûrement à cause des métaux lourds qui se balade dans mon corps mai aucun médecin ne prends la chose au sérieux JE VOUS REMERCIE D’EN PARLER IL FAUDRAIT QUE SÉ SOIT RÉVÉLÉ AU GRAND JOUR SINON DES MILLIONS DE GENS VONT SOUFRIR EN SILENCE ENCORE LONGTEMPS!!!!

  72. GRAMOND Jean says:

    La chlorella capte les polluants de son environnement de culture alors elle peut apporter plus de métaux lourds qu’elle n’en retire.(idem pour la spiruline).
    Par ailleurs, elle n’a aucune action chélatrice sur les métaux lourds incrustés dans les tissus..
    La seule chélation efficace pour ces derniers est la chélation chimique avec l’EDTA, le DMPS et le DMSA.

    1. Pau says:

      L’auteur de cet article n’y connait visiblement pas grand chose ! Ce qu’il dit concernant les tests (urine, cheveux) est aberrant. Seul un test de provocation peut mettre en évidence une intoxication.

    2. girard says:

      bjr EXACT VOUS AVEZ TOUT COMPRIS

  73. Fleury Pascal says:

    J’apprécie vos lettres d’information, très complètes et semble t’il contrairement à d’autres dénuées d’intérêt commercial; Mais par fausse manipulation informatique, j’ai perdue l’avant dernière concernant les problèmes sexuels masculins; pourriez vous me la réadresser ? En vous en remerciant par avance.

  74. jaroslawski says:

    Bonjour Docteur Willem
    les algues (marines) ne sont-elles pas autant polluées
    que les poissons ?
    qu’en pensez-vous ?
    Merci pour vos lettres intéressantes et constructives.
    salutations distinguées.
    Mme Yanina J.

    1. spirulina of Tunisia says:

      Les algues comme la spiruline sont désormais produitent dans des bassins ( eau douce ) sous contrôle, et sont capables de capter les impuretés de plus nous fournir des vitamines nécessaires, la spiruline est riche en protéine (62%) dont les 8 acides aminés essentiels, en vitamines (E, A, K, D3, B1, B2, B5, B6, B8, B12, Béta-carotène), antioxydants (phycocyanine (28%), SOD, chlorophylle) et minéraux (fer, calcium, magnésium, sélénium, cuivre)… L’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S) a reconnu en 2005 que la richesse en protéines et en nutriments faisait de la spiruline un complément alimentaire de premier ordre.

  75. FAUP Ivan says:

    Oui et merci pour toutes vos litanies… Je sais cela depuis fort longtemps !
    Mais puisque vous êtes médecin comme bcp d’autres, j’aimerais bien savoir quel médecin généraliste va vous prescrire une telle analyse auprès d’un labo public ? Dîtes-moi enfin lequel ? Lesquels ?Vous ?
    Arrêtez donc d’inonder les gens avec vos prescriptions qui ne sont jamais au grand jamais effectuées auprès de nos toubibs familiaux !
    Même en payant de notre poche 100%… Il vous est répondu que bof bof il n’y a rien du tout dans vos numération-formules… etc etc et bla bla bla…
    Donnez-moi une adresse de toubib sur LYON vous prescrivant de telles analyses métaux-lourds et vous serez crédible !
    Je crois que vous aurez bien compris et que vous ne répondrez même pas à ma demande…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *