Pourquoi vous devriez planter les choux

Pourquoi vous devriez planter les choux

Cher(e) ami(e),

« Savez-vous planter les choux, à la mode, à la mode… »

Qui n’a pas fredonné cette chanson enfantine ?

Pourtant, le moins que l’on puisse dire est que ces légumes ne font certainement pas partie des aliments préférés des français !

Fades pour les uns, dépourvus de finesse pour les autres, le chou et ses cousins sont souvent ignorés, parfois même méprisés.

Ce n’est pas pour rien que tant d’expressions péjoratives lui sont associées : « faire ses choux gras de quelque chose », « tête de chou », « oreilles de choux fleur » (Gainsbourg), « ne rien avoir dans le chou », « rentrer dans le chou à quelqu’un », « prendre le chou », « être dans les choux », etc.

Le chou fait partie de la famille de légumes appelés crucifères, terme servant à désigner la forme en croix des fleurs produites par ces plantes pour se reproduire : brocoli, chou-fleur, choux de Bruxelles, chou frisé, etc., descendent toutes directement du chou sauvage. En effet, c’est à partir de cette plante (Brassica oleracea), qui pousse toujours à l’état sauvage, que les hommes ont domestiqué le chou et forcé la main de l’évolution.

Cultivé depuis au moins 6 000 ans et donc probablement le doyen de nos légumes, le chou représentait auparavant un symbole de tranquillité et de bonne santé.

Comme le disait Rabelais dans les aventures de Pantagruel, « O que troys & quatre foys heureulx sont ceulx qui plantent chous ».

 

Des vertus thérapeutiques immenses

Les choux contiennent de nombreuses substances protectrices :

    • Les anti-oxydants, indoles, isothiocyanates inhibent les cellules cancéreuses
    • Les sels minéraux nécessaires à l’équilibre tissulaire.
    • La provitamine A, les vitamines B3 (niacine), B6, B9, C, K, U
    • Des sels potassiques qui stimulent la fonction intestinale.
    • De la lysine, qui contribue à la croissance des os, à la formation du collagène et des anticorps et au métabolisme des glucides
    • Le cuivre (Cu), associé à la chlorophylle, favorise l’assimilation du fer (Fe) : tous les choux sont donc de précieux antianémiques.
    • Le soufre (S) qu’il contient a une action reconnue sur la séborrhée grasse de la peau.
    • Le calcium (Ca) est surtout présent dans les feuilles externes de surface (8 fois plus que dans le cœur). Le calcium des crucifères est plus facilement assimilable pour l’organisme que celui des produits laitiers.

Il existe plus de 400 variétés de choux différents par leur forme, leur couleur, leur genre avec des compositions et des propriétés parfois bien différentes.
Toutes ces variétés méritent d’être consommées pour leurs bénéfices sur la santé

 

Le brocoli « aliment santé » par excellence

Aujourd’hui légume vedette de tout régime alimentaire « santé », le brocoli est pour­tant longtemps resté relativement inconnu ailleurs que dans ses pays d’origine, le sud de l’Italie et la Grèce.

Le brocoli possède les mêmes caractéristiques phytochimiques que les autres choux, mais dans une proportion plus concentrée.

D’un point de vue nutritionnel, le brocoli est de très loin la meilleure source de sulforaphane, cette molécule permettant de prévenir la formation de tumeurs, de limiter la croissance des cellules cancéreuses et favoriser leur autodestruction.

Cette capacité de provoquer la mort de cellules cancéreuses, a également été observée pour d’autres types de tumeurs, comme celles du côlon et de la prostate, ainsi que dans le cas de la leucémie lymphoblastique aiguë.

Le brocoli est aussi très bien pourvu en vitamines B9, C, K, carotène et riche en sels minéraux : calcium (Ca), phosphore (P), soufre (S), potassium (K), fer (Fe). Il apporte beaucoup de chlorophylle.

Son apport en fibres élevé le rend précieux contre le cholestérol et la prévention du cancer du côlon. Il est laxatif, diurétique.

Il contient plus de protéines que la majorité des légumes.

Il contient de la lutéine et la zéaxanthine, deux composés antioxydants qui protègent de deux maladies de l’œil, la dégénérescence maculaire et la cataracte.

Modes de consommation

On cueille le brocoli avant que ses fleurs ne s’ouvrent.
Rechercher un brocoli ferme, bien coloré, aux bourgeons compacts.

Il peut être consommé cru, tel quel, en trempette dans les hors-d’œuvre ou en salade.

La tête du brocoli cuit en quelques minutes.
Cuit, son utilisation est des plus variées : à la vinaigrette, en soupe, en gratin, en purée, en omelette, ou comme accompagnement de pâtes alimentaires…

A noter que les germinations de brocoli contiennent de 20 à 40 fois plus de sulforaphanes que le brocoli nature.

 

Le chou-fleur stimule nos cellules

Le chou-fleur mérite d’être plus consommé, car il est très bénéfique.

Il contient moins de calcium (Ca) et de vitamines A et K que le chou ordinaire, mais plus de phosphore (P), de fer (Fe), de potassium (K) et de vitamine C.

Une portion de 200 g couvre l’intégralité de nos besoins en vitamine C, qui stimule le système immunitaire.

Ce crucifère est aussi très bien pourvu en vitamines du groupe B, en particulier en vitamine B9 : une portion de 200 g assure 100 % des apports journaliers recommandés. Celle-ci participe à la fabrication de toutes les cellules de notre corps, elle est particulièrement recommandée pendant la grossesse pour éviter certaines malformations fœtales.

Il fournit des fibres très efficaces pour le transit intestinal normal.

Il est indiqué pour les régimes faibles en cholestérol et en sodium (Na).

On a isolé dans le chou-fleur des substances azotées complexes appelées indoles ayant un effet protecteur reconnu contre certains cancers.

Modes de consommation

Le chou-fleur se consomme

    • Cru, dans les hors-d’œuvre, les salade
    • Cuit à l’étouffée ou à la vapeur, il se digère bien et conserve ses qualités nutritives
    • Confit (au vinaigre) accompagné d’une mayonnaise,
    • Mixez-le cru finement et ajoutez-le à la pâte d’un gâteau : les enfants en mangeront ni vu ni connu.

 

Le chou de Bruxelles, l’allié de vos OS

Cette variété de chou à longues tiges, qui semble avoir été développé en Belgique au XIIIème siècle, est très riche en vitamines A, B1, B et C.

Il contient des quantités intéressantes de fer (Fe), phosphore (P), potassium (K) et magnésium (Mg).

Comme tous les crucifères, il aurait des propriétés anticancéreuses (quantité importante de sulforaphanes) et retarderait le vieillissement.

Pour ceux qui boudent ce crucifère pourtant si précieux, voici un argument de poids : ce légume aide à avoir des os solides et à les conserver longtemps !

En effet, il contient du calcium ainsi qu’une haute dose de vitamine K, indispensable à la maturation de l’ostéocalcine, une protéine qui favorise la fixation du calcium dans l’os. Une portion de 50 g, soit cinq ou six choux, couvre l’intégralité de nos besoins en vitamine K.

C’est aussi l’occasion de profiter de sa teneur en fibres, en vitamines C et B, ainsi qu’en potassium et en phosphore, des nutriments indispensables à notre bonne forme.

Le chou de Bruxelles a aussi un effet :

    • Détoxifiant en cas d’exposition aux agents polluants .
    • Apaisant contre les douleurs rhumatismales,
    • Et il soulage les douleurs gastriques et intestinales.

Modes de consommation :

Le chou de Bruxelles est employé comme légume d’accompagnement (légume d’hiver par excellence).

Avant cuisson, laisser tremper les choux dans une eau citronnée ou vinaigrée durant une dizaine de minutes (élimination des vers parasites de la culture).

La cuisson doit être très courte pour éviter que le chou devienne pâteux: sinon le soufre qu’il contient subit diverses modifications qui rendent plus difficile sa digestion.

Il s’utilise cuit dans les soupes, les ragoûts.

Il se marie bien avec les céréales, le tofu, les viandes grillées et doit surtout être consommé avec un aliment fortement alcalin (pomme de terre, châtaigne par exemple).

On le consomme également en salade.

 

Ce chou n’est pas rouge pour rien !

Comparée aux autres, le chou rouge contient le double de polyphénols (puissants antioxydants), dont la cyanidine, le pigment à l’origine de sa couleur.

Ces antioxydants aident l’organisme à se protéger contre les maladies dégénératives ou liées au vieillissement.

A raison d’une ou deux portions de 200 g par semaine, le chou rouge participe à la prévention des cancers du pancréas, du poumon et du sein.

On le prépare en salade, mélangé à des cerneaux de noix, des suprêmes d’orange, du roquefort et des morceaux de pomme. En velouté, avec des pommes de terre et des carottes, il passe tout seul !

 

Les choux pommés : ne pas confondre avec les choux kale

Cette catégorie regroupe 2 choux, qui se distinguent autant par leur forme que par leur couleur :

    • le chou à feuilles lisses blanc ou rouge,
    • le chou vert de Milan (chou de Savoie), à feuilles cloquées ou frisées, souvent appelé chou frisé en Amérique et qu’il ne faut pas confondre avec le chou frisé européen, qui correspond plutôt au chou kale, un chou feuillu sans pomme.

Ce chou est riche en soufre (S), en sels potassiques (K), en vitamine g, en vitamine C, acide folique (B9).

Le chou Cabus contiendrait un principe antiulcéreux, probablement de nature vitaminique, appelé parfois vitamine U. Ce facteur calme les douleurs de l’ulcère gastrique ou duodénal et se montre efficace dans les troubles dyspeptiques divers : brûlure gastrique, hernie hiatale, nausée, régurgitation, dyspepsie hépato-biliaire.

Modes de consommation

Il peut être mangé cru : coupé finement en salade avec d’autres crudités.

Ou encore cuit : à l’étouffée avec d’autres légumes pour accompagner les pommes de terre, les céréales, les poissons, ou en soupe.

La choucroute (lactofermentée) est particulièrement riche en acide lactique qui a la propriété de chasser l’acide lactique endogène (produit par l’organisme au cours d’activités musculaires).

En cataplasmes externes, le chou pommé peut soigner les blessures ou lésions cutanées de toutes sortes (abcès, furoncles, acné, œdèmes, eczéma, varices, brûlures…).

 

Le chou chinois, un « super oxydant »

C’est une plante vraisemblablement indigène de Chine et d’Asie de l’Est.

Il existe plus d’une trentaine de variétés différentes recensées en Asie.

Une grande confusion règne dans les classifications. Les variétés les plus connues en Occident sont le Pé-Tsai (Nappa) et le Pak Choi (ou Bok Choy).

Le chou dit « de Pékin » est une excellente source de vitamine C, d’acide folique (vit B9). De vitamine A, B6, du calcium (Ca) et du potassium (K).

S’il est très léger sur la balance calorique, c’est en revanche un poids lourd en bêtacarotène, un « super antioxydant ». Avec une richesse de 2680 µg pour 100 g, il est mieux pourvu que le poivron rouge et le melon.

Cette substance concourt à préserver notre peau des méfaits des radicaux libres, à favoriser la cicatrisation et à protéger notre vision. C’est également un atout pour limiter les risques de maladies cardio-vasculaires et de cancers.

Modes de consommation

Ce chou se prépare comme le brocoli. Cependant, il demande moins de cuisson.

Il peut se consommer cru ou cuit (croquant), dans les salades ou dans les plats mijotés, mariné ou en plat d’accompagnement.

Les tiges peuvent remplacer le céleri et les feuilles s’utilisent comme l’épinard ou la blette.

Ce chou agrémente les soupes et les plats cuisinés à la chinoise. Pour optimiser son absorption, il est recommandé de le consommer avec un peu de matière grasse.

On le prépare aussi sauté avec des lardons – dégraissés si on veut limiter l’addition calorique – et des champignons. Ou encore en utilisant ses grandes feuilles vertes en guise de papillotes autour de poisson type cabillaud, merlu ou saumon, avant de cuire le tout à la vapeur.

 

Le chou-rave, contre les fringales

Ce légume originaire sans doute du Nord de l’Europe fut très populaire au XVIème siècle. Il est surtout cultivé et consommé en Europe centrale et de l’est.

C’est le chou le plus riche en fibres, avec une teneur de 3,6 mg pour 100 g. De ce fait, il rassasie rapidement et évite les fringales, tandis que ses vertus laxatives relancent le transit intestinal.

C’est aussi la variété la plus riche en potassium, un minéral qui lutte également contre la rétention d’eau, en calcium.

Les feuilles contiennent de la vitamine A et E.

Modes de consommation

Le chou-rave est sucré et croquant : il peut remplacer le navet, le céleri ou le rutabaga.

En Allemagne et en Alsace, on l’utilise communément en choucroute.

Il peut être servi comme légume d’accompagnement, incorporé aux soupes, ragoûts.

Le jus s’utilise contre les engelures ou peut servir à confectionner un sirop pectoral. Choisir un chou-rave lisse. Trop gros, il risque d’être fibreux.

Cru, râpé, assaisonné à la vinaigrette ou mélangé aux salades.

Il se conserve 2 semaines au réfrigérateur dans un sac en plastique perforé ou dans une pièce très froide.

 

Les légumes crucifères sont de puissants anti-cancéreux

De tous les végétaux comestibles pour l’homme, les légumes crucifères sont probablement ceux qui contiennent la plus grande variété de molécules phytochimiques aux propriétés anticancéreuses.

Leur consommation est ainsi associée à une baisse du risque de plusieurs cancers : cancer du poumon, cancer du sein, cancer du système gastro-intestinal (estomac, colon, rectum) et cancer de la prostate.

Une étude a montré que les femmes chinoises qui consomment le plus de crucifères voient leur risque de développer un cancer du sein s’abaisser de moitié par rapport à celles qui n’en consomment pas ou peu, et ce, indépendamment de la quantité de soja consommée

En plus de plusieurs polyphénols, les légumes crucifères possèdent également de fortes concentrations glucosinolates. Ces molécules ont la capacité de libérer 2 classes de composés possédant une très forte activité anticancéreuse, les isothiocyanates et les indoles.

Ceux qui contiennent le plus de glucosinolates sont les choux de Bruxelles, les choux cavaliers, le chou kale et le navet.

Je vous recommande mon livre « le secret des peuples sans cancer » aux éditions Dauphin. C’est le premier livre qui donne la thérapie de 55 cancers différents.

C’est un document précieux qui n’est pas une feuille de chou, à savoir un « papier » sans valeur !

A très bientôt,

Dr Jean-Pierre Willem

Articles similaires


Sources



64 réponses à « Pourquoi vous devriez planter les choux »

  1. Merci pour vos informations.
    Pourquoi ne parlez-vous pas des choux kale qui parait-il ont de grandes qualités nutritives et sont également délicieux.
    cordialement

  2. Merci pour cet article fort intéressant.
    Cependant il manque le chou Kale, vous l’avez juste évoqué, dommage !
    Quant au chou-rave je peux vous dire que je ne l’ai jamais vu en choucroute et pourtant j’habite en Alsace depuis fort longtemps et ni ma gd’mère,
    ni mes parents n’évoquaient cette recette??!!!!
    En salade oui ou cuit avec une béchamel ou juste en légume avec des carottes par ex
    Cordialement !

  3. PAUWELS André says:

    Bonsoir Docteur,
    J’ai beaucoup apprécié cet article et je me permets de vous suggérer une recette peu connue en France : il s’agit du chou rouge à la liégeoise.
    Débiter en lamelles fines un petit chou rouge.
    Le laisser mariner une nuit.
    Rissoler un oignon avec une tranche de poitrine fraîche découpée en dés dans une cocotte à pression. Ajouter un cube de bœuf
    dissous dans un peu d’eau, sel, poivre, thym, laurier et une cuillère de gelée de groseilles rouges. Laisser cuire sous pression 45 m. Pendant ce temps, faire une compote de pommes avec 2 ou 3 pommes.
    Ouvrir la cocotte, vérifier la cuisson et ajouter les pommes. Servir avec une viandde grasse (côte de porc, etc…).
    C’est délicieux et ça se surgèle très bien. Amicalement.

  4. GROSSP ALESSANDRO says:

    Escusez-moi je vous ecris pour un’autre chose, je sais pas comme vous joindre en autre maniere.
    j’ai vous sur votre livre LES HAUILES ESSENTIELLES medecine d’avenir differents livres et je voudrai les achete. je suis italienne, mais vive en Portugal, pouvez me dire comme le commandees via internet?, merci d’avance
    salutation
    Alessandro Grosso

  5. Paulette Barezzani says:

    Vous ne parlez pas du chou kale. Pourquoi?

  6. Marie-Caroline says:

    Bonjour… Il est très dangereux de ne pas informer les personnes opérées du cœur qui prenne des anticoagulants tout en faisant une prise de sang tous les quinze jours que la vitamine K peut provoquer un AVC.

  7. Raingeval says:

    Y a-t-il.il des choux qui ne contiennent pas de vitamine k?
    Merci

  8. Timmermann says:

    Le 01 Novembre 2018
    Bonjour,Monsieur
    Voici ce que j’ai lu dans Plantez des Choux!

    Il est écrit; à propos du chou chinois, que c’est un « super antioxydant » et quelques lignes plus bas, dans le texte, il est ( un poids lourd en bêta carotène,  » Super antioxydant ».

    Alors, qu’est en fait le chou chinois???
    J’ai aussi une hypothyroïdie, puis-je donc en manger?

    Merci,Monsieur, pour votre réponse.
    AloÏse,Violette

  9. havard says:

    51 ans cancer du sein opéré le tt par rayons 5 séances/semaine suivi de chimiothérapie et sous anti coagulant Docteur WILLEM vous recommandez la consommation des CHOUX?

  10. havard says:

    Avec un cancer du sein tt avec rayons puis chimiotherapie et sous anti coagulant Vous recommandez la consommation de choux Docteur WILLEM?

  11. MARCEL DESPRETS says:

    « GLUTEN » -Je n’y comprend plus rien

    Depuis plus de 40 ans, mon petit-déjeuner est constitué de 10 pilules de levure de bière (Gayelord Hauser ; 99,5% gluten)), d’un jus de fruit pressé frais, remplacé après quelques années par « un Danacol et un Yakult » accompagné de compléments alimentaires (oméga3, huile de foie de morue, magnésium marin,…)
    Pourriez-vous m’aider à comprendre l’envahissement des multiples campagnes anti gluten, alors que je me porte à merveille en consommant depuis plus de 40 ans ce soi-disant « poison ».

    Un grand merci pour votre aide et ce thème est peut-être une idée pour une de vos prochaines lettres.
    Vos lettres, que j’apprécie énormément et que je partage avec ma fille et certains amis.

    Très cordialement,

    DESPRETS Marcel
    5 boulevard de la Fraternité
    L 1541 Luxembourg

    Quelques informations complémentaires concernant ma santé :
    J’ai actuellement 73 ans et depuis mes 25 ans, les thermes « rhumes, grippe, douleurs articulaires, maladies, et d’autres me sont inconnus… » en fait je vois mon médecin 2 fois par an pour me renouveler une ordonnance médicale pour un médicament pour l’hypertension (18 il a 15 ans, depuis stabilisée à 12 à 12,5) et pour le cholestérol (les fameuses statines). Ces statines que j’ai abandonnées depuis 6 mois et remplacer par des capsules d’ail déshydraté, des comprimés de levure de riz rouge et de la curcumine. (Cholestérols début de cette année ; total : 197 – HDL : 82 – non HDL : 115, LDL : 97)
    Jusqu’à il y a ans et demi, je faisais une promenade/léger jogging le matin pendant 1/2 heure, dont 365 escaliers. Malheureusement mon épouse étant décédée, j’entretiens seul ma maison (360m2 et 3 chats) ainsi que mon jardin en terrasse de 5a. Durant la journée, rien que durant l’entretien de ma maison, je fais + /- 1460 escaliers.

  12. merci de tous ses renseignements il est vrai nous ne mangeons pas assez de choux . cela va changer et ils pousserons même dans mon potager dès l’année prochaine merci encore pour ses précieux renseignements . A bientôt pour vous lire encore .

  13. bjr Dr WILLEM tout d’abord recevez mes remerciements sinceres pour tout ce que vous
    donnez comme conseils et remede aux internaute.
    Dr.WILLEM je voudrai vous demander une aide a propos d’un debut de (fibrom) quel est le remede le plus efficace en medecine traditionnelle merci et portez vous bien.

  14. MAMAILLE says:

    bonjour et merci Dr WILLEM. Je suis chaque fois aussi intéressée par le contenu de vos lettres. Notamment, celle-ci sur les choux. Je ne connaissais pas le 1/4 de leurs bienfaits. Merci encore

  15. Casala Yvanne Betty says:

    Bonjour, Article tres intéressant comme d’habitude et comme nous commençons un potager à l’école du village de Mbodiène au Sénégal j’ai voulu mettre votre article sur WORD pour souligne les mots que je devrais expliquer, pour mettre en gras et plus gros les titres et mots importants, pour éclaircir les paragraphes en alignant les sels minéraux de chaque chou.
    Et je me suis aperçue qu’il manque peut etre un paragraphe ou ? entre chou de Bruxelles et « Le chou n’est pas rouge pour rien » car le chou de Bruxelles n’est pas rouge ??
    Autrement tout le reste tres intéressant J’y ai appris à mieux aimé ce cruciphère même pour moi qui suis tres à l’écoute de tous les bienfaits des plantes, légumes, fruits,
    Juste dommage qu’il n’y est pas plus de choux plantés en Afrique mais ils aiment le seul , le plus simple, qui fait partie du plat national LE TIEBOUDIENE qu’ils mangent tous les jours plus ou moins accompagnés de ce légume selon leur porte monnaie . J’ai l’impression que les enfants africains du Sénégal mangent plus sainement que nos jeunes européens ce pourquoi ils sont recherchés comme footballeurs par exemple. ILS AIMENT LE CHOU !

  16. Emma W says:

    un tout grand  » Merci  » docteur !!!!!
    Emma

  17. bierry says:

    Bonjour, Je m’attendais a trouver dans cette liste, le choux kale, Ce choux que nous trouvons dans nos jardin, facile a cultiver, et redevenu a la mode depuis quelques années, j’aurai bien aimé savoir ce que vous, vous en pensiez.
    Merci pour ce que vous nous apportez.
    Cordialement.

  18. Chaize says:

    Bonjour, c’est plus une question qu’un commentaire. Peut on manger les feuilles de chou cavalier ? C’est le seul choux que j’arrive à faire pousser ds mon jardin, mais je le donne aux poules et lapins, car je n’ai à ma connaissance que l’autre nom de ce choux : choux fourrager. Merci de votre réponse

  19. Barth says:

    Bonjour Mr Willem
    Je vous remercie pour vos lettres qui sont toujours d’un grand intérêt
    Je souhaiterai avoir quelques précisions concernant cette dernière.Ayant une insuffisance thyroïdienne et un Hashimoto ,j’ai lu plusieurs articles d’auteurs différents préconisant de ne pas consommer de choux crus car ils sont iodivores .Quel est votre avis ?Puis-je en consommer cuits et à quelle fréquence ?Quelles seront les modifications d’apports bénéfiques apportées par la cuisson
    Merci de bien vouloir m’apporter les réponses à mes questions
    Très cordialement
    Belle journée à vous
    Mme Barth

  20. Durand Monique says:

    Je prends Previscan 1/2 chaque jour le chou n’est pas recommandé dommage

  21. Marie says:

    Il est regrettable que les choux soient goîtrogènes et que les personnes souffrant d’hypothyroïdie, par exemple, ne puissent pas trop en manger. A moins que vous connaissiez une solution pour éviter cet inconvénient majeur…
    Merci pour vos lettres, elles sont toutes très intéressantes.

  22. Thouvenin says:

    Très intéressent votre papier sur les choux .
    Je savais que le choux était bon pour la santé mais pas à ce point.
    Merci beaucoup

  23. Marie claude says:

    J’ai trouvé cette trésor interessante. J’ai appris des choses. Je l’ainpartagée avec mes amis. Je regrette qu’il n’y ait pas de photos .
    Merci pour toutes vos lettres que je lis avec grand plaisir.

  24. Une petite erreur s’est glissée dans votre texte ; la choucroute n’est pas coupée dans le chou rave.
    Merci pour tous vos bons conseils

  25. Duval says:

    Bonjour,
    Pourriez-vous me confirmer qu’en cas de maladie HASHIMOTO et hypothyroïdie, il faut consommer les choux cuits, NON crus ? De ce fait, éviter aussi la choucroute lacto-fermentée ?
    Merci d’avance pour vos conseils

  26. Bachman says:

    Merci pour toutes ces informations pertinentes et fort bien commentées. Une rare médiation scientifique très utile dans la masse informationnelle actuelle. Un savoir peu accessible par ailleurs.

  27. Augustine Bourdages says:

    Je vous remercie pour le conseil que vous m’avez donné pour mon reflux gastrique vous m’avez conseillé de prendre de la moutarde de Dijon merci beaucoup moi qui n’addorais pas la moutarde maintenant je n’ai presque plus de reflux . J’ai parlé de cela a mes petits fils qui en font eu aussi avec prise de médicaments mais eu ils adorent les la moutarde il prennent une cuillère de moutarde moi sur une tranche de pain merci encore et bonne journée

  28. Hoguet says:

    Bonjour
    Sauf erreur de ma part les crucifers ne sont pas indiqués en cas des hypothyroide.
    Pouvez-vous confirmer ceci?
    Merci à vous

  29. Michel RODEMACQ says:

    Le coleslaw, ou salade de chou au Québec et au Nouveau-Brunswick est une bonne alternative.
    Qu’en pensez-vous?

  30. lardeau says:

    j’aime toutes sortes de choux, crus je les digère difficilement ; par contre, depuis quelques temps, je n’en mange plus car étant hypothyroïdienne, (je me soigne sans levuthurox) j’ai lu dans plusieurs livres de santé naturelle que ce n’était pas bon pour moi, entre autres dans « votre santé par la diététique » de passebecq – qu’en pensez vous

  31. Monette Roy says:

    Comment éviter que les gaz et le ballonnement associés à la consommation des différents choux ?
    Assez désagréable pour les éviter actuellement.

  32. Gizell Boyer says:

    Bonjour
    Merci pour cette magnifique lettre d’information sur les richesses de ces nombreuses variétés de choux!
    Quel excellent article!
    Cher Docteur Willem, prenez soins de vous comme vous prenez soins de nous
    Gizell

  33. Haquin says:

    Je suis convaincue des vertus des crucifères mais quid des personnes sous anti-coagulants ??

  34. Un grand merci pour cette nouvelle lettre, Dr. Willem, toujours aussi riche en informations précieuses que toutes les autres.
    J’aimerais juste ajouter que le choux de Bruxelles aussi peut se manger cru, ce que je fais régulièrement. Sauf qu’à partir de maintenant, je vais les laisser tremper dans de l’eau vinaigrée ! J’ignorais la présence de vers parasites dans les choux de Bruxelles, merci beaucoup pour l’information !

  35. Wehrli Eugène says:

    Cher Dr. Willem
    THERAPIE POUR 55 CANCERS DIFFERENTS
    Ne serait-il pas plus sage de publier des instructions:
    Comment EVITER les 55 cancers?
    P.ex. avec quelques amandes ou lait d’amandes dan le müesli le matin et tous les jours quelques amandes amères d’abricots bio (vitamine B17). Eviter le plus possible la nourriture industrielle. 80 % fruits/légumes + 20 % de produits d’animaux; le tout 50 % cru.
    Cela fonctionne!

  36. Monsieur,

    ¨Merci infiniment pour tous ces bons conseils.
    Je souffre d’arthrose et je sais que tous les crucifères sont excellents pour soulager celle-ci.
    Aussi, je n’hésite pas à transmettre ce message à toutes les personnes que je connais.
    Bien cordialement,
    Bernadette Leleux

  37. van der sloot théodora says:

    La vitamine K disparaît quand on mange des légumes qui en contiennent qui sont étés congelés ! Pour certaines personnes c’est bien ça, comme pour une de mes petites-filles qui à subi une greffe de valve de coeur artificiel. Elle doit bien surveiller l’apport de vitamine K !!

  38. fatiha says:

    je blanchis toujours le chou avant de le cuire, ca permet d`eviter les ballonements et les gazs, ne pas oublier de mettre un peu de bicarbonate dans l`eau

  39. helan says:

    Merci; je les planterai avec le nez

  40. Mireille says:

    Merci infiniment pour ces informations précieuses

  41. abonnée à votre lettre et à d’autres je suis toujours contrariée d’entendre louer les vertus des choux sans aucune restriction. or, opérée du colon suite à un cancer on a du m’enlever le colon. je vis très bien mais je ne supporte pas les choux qui me donnent des diarrhées et des flatulences m’obligeant à prendre des médicaments. il serait importun quand vous faites des recommandations comme celles sur les choux de donner quelques réserves comme sur les produits détox ou autres probiotiques.
    merci pour tous ceux qui n’ont plus une santé de fer

  42. Vero says:

    J’adorerais en manger mais est-il vrai que c’est un aliment à proscrire pour l’hypotiroïdie.?
    J’aime beaucoup vos articles.
    Merci.

  43. JANE says:

    Bonjour, Je vous remercie pour ces informations très précieuses pour la santé .
    J’ai un petit commentaire,
    ce serait tellement utile si on avait les photos de chaque produit cité.
    Bonne journée et un grand merci
    BON DIMACHE

  44. Christine Prz says:

    Bonjour Dr Willem

    Petit conflit pour moi: je me suis laissé dire que les choux empêchent l’assimilation de l’iode. Certains ajoutent « … mais pas quand ils sont cuits ». Est-ce que c’est bien vrai tout ça ?

    J’aime beaucoup le chou mais je manque d’iode …

  45. Hélène Payom says:

    Bonjour Dr,
    Vos éclairages sur les variétés de choux m’ ont beaucoup appris sur ce légume.
    Cependant j’aimerais savoir si sa consommation n’est pas contre-indiquée aux thyroidiens ?
    Cordialement.
    Hélène.

  46. Naulin says:

    Bonjour
    Je réagis à une précédente lettre : cela fait 2 mois que je suis sous Lactobacillus Gasséri. Outre que j’ai maigri, je constate une nette amélioration de ma santé, aussi bien physique que mentale, si bien que mon sevrage d’antidépresseurs, après 8 ans, se passe très bien.
    Merci pour ce conseil.
    Par contre celui qui consistait à manger des œufs malgré le cholestérol a été catastrophique. Après 2 mois sans œufs, mon taux est redevenu normal
    Je pense que ces retours peuvent vous intéresser.
    Merci

  47. DAVERGNE says:

    Mon mari est sous anticoagulant et a été opéré à cœur ouvert pour lui changer un valve défaillante et un bout de crosse aortique. Son cardiologue lui a formellement déconseillé de manger du choux. Quand pensez-vous et pourquoi cette interdiction
    Cordialement
    Daniele DAVERGNE

  48. Simphal christine says:

    Merci Docteur pour le partage bienveillant de vos recherches avec vos lecteurs.
    Ces lettres si bien faites sont la ligne de conduite des meres de familles et des anciens malades du cancer.
    Vos recommandations sont simples à appliquer et je trouve qu’on devrait en enseigner les rudiments dans les ecoles depuis le plus jeune âge pour prendre et rendre ces habitudes alimentaires usuelles en les faisant passer à la maison par le biais des enfants.Ils sont particulierement sensibles et interessés par les choses de la vie.
    Bien cordialement.
    Ch simphal

  49. marie says:

    Dommage que le chou chinois soit présenté en titre comme un « superoxydant » alors qu’il est antioxydant…

  50. Guyot says:

    Bonjour, et qu’en est-il des choux et des problèmes de Thyroïde? Je prend du Thyregul tous les jours, raison Hashimoto. J’aime tous les choux, surtout en hiver évidemment. Dois-je limiter ou même supprimer les choux?. Merci!!

  51. hruszowski says:

    Bonjour
    J avais eu une info qui disait que les choux ne sont pas recommandés pour les personnes qui ont un problème thyroïdien pouvez vous m en parler merci et bonne journée

  52. Ringot says:

    LES CHOUX SONT-ILS GOITROGENE ??

  53. Watterlot Pierrette says:

    Bonjour Monsieur,
    J’ai lu attentivement votre courrier sur les choux et j’ai décidé de le mettre chaque semaine sur la table.
    Merci de vous occuper de notre santé. Chaque document est très intéressant.
    Je voudrais ajouter une utilisation du chou qui aidera les mamans qui allaitent et qui se trouve face à un engorgement très douloureux. Ma fille y a eu recours l’année dernière sur les conseils e la jeune sage femme qui l’accompagnait. Il suffit de glisser une ou deux feuilles fraîche dans le soutien gorge. Les douleurs et l’engorgement disparaissent rapidement.
    Merci encore et à bientôt
    Cordialement
    Pierrette Watterlot

  54. Ringot says:

    Bonjour, les choux sont fortement déconseillés pour les problèmes de thyroïde dont la maladie d’hasimoto le choux est GOITROGENE
    DONC avez vous une réponse à me donner ??? Merci à vous

  55. Françoise Bonal says:

    Pour les personnes qui sont sous anti coagulants les choux sont interdits, il est important de le souligner.
    Bien à vous.
    Françoise Bonal qui apprécie vos lettres.

  56. ROCHE says:

    Bjr Docteur,
    J’ai 63 ans et on vient de me découvrir un cancer de la prostate.
    Présence sur moins de 5% de la matière examinée d’un adénocarcinome prostatique index de Gleason estimé à 5 (2+3), grade I
    Quelles huiles essentielles me recommandez-vous ?
    Par avance merci de votre réponse.
    Bien à vous

  57. Pogany says:

    Excellent résumé sur les bienfaits des choux ! Merci.

  58. JACQUES LABONNE says:

    Bonjour,
    Y a t il quelque chose à reprocher au chou Kale?
    Cordialement

  59. Catherine says:

    Bonjour
    Joli article sur les choux !
    Dommage qu’il n’y ait pas de photos de ces différents crucifères …
    Merci pour vos informations.

  60. bost says:

    Bonjour
    J’ai lu et/ou entendu dire, qu’il ne fallait surtout pas manger de choux cru, vraie ou fausse info ?
    Idem pour les betteraves crues ; merci de m’en dire plus, perso à la campagne j’ai tj vu du choux cru en salade.
    Cordialement.
    Gisele Bost

  61. Gachenot says:

    Les crucifères seraient néfastes en cas de troubles thyroïdiens.
    Qu »en est-il de cette information ?
    Merci de votre réponse
    MarieJo

  62. NATHALIE says:

    Bonjour,
    Je suis traitée depuis plus de 20 ans pour hypothyroïdie et j’ai entendu dire que tout ce qui est choux n’est pas conseillé. Ce qui m’ennuie parce que je suis convaincue de leurs bienfaits par ailleurs. Et que je m’applique à consommer les légumes de saison.
    D’avance Merci pour votre réponse
    Nathalie J

  63. CLOUZEAU says:

    Je mange beaucoup de choux mais on m’a dit que ce n’était
    Pas très bon pour les problèmes de thyroïde…or je suis hippo-thyroïdique…..qu’en est-il? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *