Prostate : la recette pour que « monsieur » arrête de se lever la nuit

Mesdames, en principe cette Lettre ne vous concerne pas directement. Mais en réalité, si ! Car vous en subissez certaines conséquences…

Si la femme souffre d’un certain nombre de troubles hormonaux à l’approche de la cinquantaine, l’homme n’est pas en reste, puisqu’à peu près à la même période, sa prostate peut se manifester d’une manière fort désagréable.

De la grosseur d’une châtaigne, la prostate est avant tout une glande sexuelle puisque sa principale fonction est la fabrication du liquide séminal. Elle est traversée, à la sortie de la vessie, par l’urètre, par lequel passe l’urine. Tant que la prostate est saine, tout va bien, l’urine passe librement. La vessie se vide facilement et totalement en une seule miction.

Mais les problèmes commencent après soixante ans : le volume de la prostate double ou triple. Un adénome – une tumeur bénigne – se forme et comprime peu à peu le sphincter de l’urètre à la sortie de la vessie, qui a alors du mal à se vider.

Il reste en permanence un résidu d’urine, c’est ce qui provoque des mictions fréquentes et peu abondantes le jour, mais très gênantes la nuit. Et les désagréments sont nombreux :

  • Difficulté à uriner : le jet est faible. On est parfois obligé de pousser. On a la sensation que la vessie n’est pas complètement vidée.
  • Besoin fréquent d’uriner pour une quantité faible : l’adénome prostatique obstruant peut causer une incontinence de débordement. L’urine arrive « goutte à goutte ». Souvent des petites pertes se produisent après avoir uriné. Cette pollakiurie peut être diurne ou nocturne, obligeant à se relever plusieurs fois la nuit. C’est le premier signe qui met sur la voie d’une hypertrophie.
  • Envies pressantes : on ressent très brusquement un besoin urgent d’uriner que l’on doit satisfaire toutes affaires cessantes. Cet état constitue un véritable handicap qui entraîne une appréhension au moindre déplacement.

Les symptômes peuvent être pires encore, avec une dilatation progressive de la vessie qui va aboutir à l’atonie avec perte de pouvoir de contraction. L’urine s’accumule et cette pression se transmet au niveau des uretères et des reins, se traduisant progressivement par une insuffisance rénale.

Cette hypertrophie bénigne de la prostate, touche près des deux tiers des hommes de plus de 50 ans et entraîne chez un bon tiers, des troubles urinaires. Au-delà de 70 ans, 90 % des hommes en souffrent.

Pourquoi la prostate se réveille ainsi avec les années

La plupart des hommes ignorent l’existence même de leur prostate… jusqu’à ce qu’elle se mette à grossir.

C’est la conséquence d’une perturbation hormonale due au vieillissement. L’adénome de la prostate pourrait être relié à la baisse de testostérone en circulation dans le sang, qui s’observe naturellement avec l’âge. Selon cette hypothèse, cela créerait un changement de rapport entre la testostérone et les œstrogènes (une hormone sexuelle que les femmes possèdent en beaucoup plus grande quantité) qui agirait en faveur de la croissance de la prostate.

On pense par ailleurs que l’alimentation joue un rôle déterminant dans le développement de cette pathologie :

  • la consommation excessive de produits laitiers ;
  • l’ajout d’hormones féminines pour faire grossir plus rapidement le bétail ;
  • l’omniprésence des perturbateurs endocriniens ;
  • l’utilisation massive des pesticides et des engrais chimiques pour la production intensive des fruits et légumes.

Tous ces produits ont un impact sur les sécrétions hormonales et favorisent l’hypertrophie prostatique. C’est pourquoi, il est recommandé de consommer des produits issus de l’agriculture biologique.

Mais, même une bonne hygiène de vie ne suffit pas toujours. C’est pourquoi je vais vous proposer les meilleurs remèdes de Dame Nature contre les problèmes de prostate.

Phytothérapie : les merveilles de la nature pour apaiser votre prostate

La prise en charge par les plantes permettra à la fois une amélioration des symptômes mais aussi une limitation des risques de complications (troubles urinaires et sexuels) et de cancer. Il existe en la matière quelques plantes miraculeuses :

  • L’Epilobe (Epilobium parviflorum) : l’identification infaillible de la bonne variété botanique est une problématique incontournable. Sur le marché circulent des produits fallacieusement dénommés «parviflorum ». L’extrait d’Epilobe contient 35 % de polyphenols totaux, 25 % de tanins, des flavonoïdes et surtout 5 % d’oenothéine B. L’épilobe séchée peut se consommer en tisane, à raison d’une tasse matin et soir.

 

  • La tomate : la consommation régulière de sauce tomate réduit le risque de cancer de la prostate. Elle est riche en lycopène, un caroténoïde protecteur de la prostate (antioxydant). C’est sous forme de sauce tomate (surtout associée à l’huile) que le lycopène est le mieux absorbé par l’organisme. Consommer une sauce tomate maison, si possible avec des tomates bio dont on conservera la peau, sera la préparation culinaire la plus bénéfique.

 

  • Les brocolis : si possible cuits à la vapeur et « al dente », ils sont également très protecteurs grâce à la présence d’antioxydants, de sulforaphane, mais aussi de molécules agissant sur l’équilibre hormonal (indole-3-carbinol), qui stimulent les mécanismes de détoxification de l’organisme et permettent ainsi d’inactiver des substances cancérigènes. Même si les brocolis occupent une place privilégiée, tous les crucifères (choux, choux de Bruxelles) sont bons pour la prévention du cancer de la prostate. Ces molécules orientent l’élimination oestrogénique par la voie la plus favorable.

 

  • Les grenades, surtout le jus de grenade (bio), ont également montré un rôle protecteur.

 

  • La plupart des autres fruits et légumes sont bénéfiques, en particulier l’ail et l’oignon (mais privilégiez toujours la consommation de végétaux issus de l’agriculture biologique ; les pesticides pourraient augmenter le risque de cancer de la prostate). L’oignon agit grâce à son effet anti-inflammatoire : il exerce une action sur l’hypertrophie glandulaire par modification des conditions d’hormono-dépendance de l’adénome.

 

  • La verge d’or est anti-inflammatoire et analgésique. On la prescrit pour augmenter la diurèse, la sécrétion d’urine, en cas d’inflammation des reins et de la vessie. On peut la consommer sous forme de miel ou en tisane.

 

  • Les pépins de courge exercent des effets spécifiques sur la prostate et la sphère urinaire. Ils augmentent le débit urinaire, stabilisent la miction et renforcent la musculature de la vessie.

Gemmothérapie : les bourgeons pour vous soulager

  • Le Matin : 100 gouttes + eau de Ribes nigrum, Bg. Mac. Glyc. 1 D, 125 ml.
  • Le Midi : 100 gouttes + eau de Vaccinium vitis idaea, Bg. Mac. Glyc. 1D, 125ml.
  • Le Soir 100 gouttes + eau de Sequoiadendron giganteum,13g. Mac. Glyc. 1D, 125 ml.

Après 15 jours, passer à 50 gouttes. Si la prostate est trop enflammée, choisir le marronnier (Aesculus hippocastanum).

Aromathérapie : le bon mélange d’huiles essentielles

Mettez 3 gouttes du mélange sur 1/2 de morceau de sucre ou dans 1 cuillère à café d’huile d’olive, 3 fois par jour pendant 15 jours :

  • HE gaulthérie couchée 3ml
  • HE lentisque pistachier 1 ml
  • HE cyprès de Provence 2 ml
  • HE géranium rosat CV Égypte 2 ml

Le zinc : un oligo-élément indispensable

Le Zinc présente des propriétés normalisantes. Son niveau diminue significativement lors de l’incidence d’une hypertrophie bénigne de la prostate ou d’une prostatite ; c’est un inhibiteur de la 5 alpha-reductase et un bactéricide permettant de juguler les inflammations de la prostate en bloquant la prolifération bactérienne dans le liquide prostatique. Le Zinc réduit aussi les niveaux de prolactine, une hormone qui stimule la synthèse de déhydrotestostérone, laquelle promeut la croissance des cellules, parfois malignes, de la prostate. Consommer de 2 à 4 cuillères à café de graines de citrouille, tournesol ou sésame, moulues ou entières chaque jour. Le zinc existe aussi sous forme de compléments alimentaires, en comprimés.

Un dernier remède efficace

Prostideal : en cas de besoin irrépressible d’uriner, de mictions difficiles, et de sensation de vidage incomplet de la vessie. Il contient des extraits végétaux de scutellaire et de pépin de courge : 2 capsules par jour, pendant 2-3 mois.  [1]

Mesdames, vous devriez arrêter d’être réveillées plusieurs fois par nuit.
Et Messieurs, vous voilà maintenant parés face à vos mictions difficiles. Vous allez retrouver une jeunesse et une belle sexualité. L’amour est le meilleur des remèdes !

Portez-vous bien !

Dr Jean-Pierre Willem

PS : Je vous conseille aussi la lecture de mon livre : Je veux être un jeune centenaire, paru aux Éditions du Dauphin.

______________

[1]Laboratoire Le Stum, tel +33(0)2 97 88 15 88

Articles similaires


Sources



40 réponses à « Prostate : la recette pour que « monsieur » arrête de se lever la nuit »

  1. Adam says:

    Bonjour Docteur
    Je vous remercie infiniment pour tout ce que vous faites pour nous
    Cordialement

  2. Je suis concerné par ce problème depuis plus de 15 ans ,sous traitement médical avec radiothérapie ,opération etc…aussi votre article m’intéresse au plus haut point

  3. N'TCHA Jacques says:

    Sincères salutations et un grand merci à vous Dr pour le travail noble que vous faites pour le monde entier .Dieu vous récompense.Jai une question à vous poser Dr .Un jeune qui âgé d’au moins 25 ans et qui continue de uriner au lit tout comme un enfant de 3 mois c’est à dire comme un bébé sans contrôle.Y a t’il une remède à cette situation ?Est ce une maladie ?Que faut t’il faire ?

  4. awakossa says:

    Bonjour,
    Vous nous avez donner la recette pour que Monsieur « arrête de se lever la nuit » Qu’est ce que vous donnez comme recette pour que « Madame arrête de se lever la nuit ?

  5. olivier says:

    bonjour mon mari a une testicule tres grose et tres dur cela vient dou et sa lui brule

  6. Mina says:

    Merci Docteur Willem pour vos articles et vos livres excellents notamment sur l’usage des huiles essentielles.
    Il existe une plante utilisée traditionnellement, dans le sud de la Méditerranée, pour réguler les problèmes de la prostate. Elle est issue d’un arbrisseau que l’on considère plus comme décoratif pour son parfum aromatique pour orner les allées des jardins, pourtant il recèle des pouvoirs curatifs surtout pour la prostate. Il s’agit des feuilles de Myrte séchées prise en décoction chaque jour pour traiter l’inflammation de la prostate et la soulager. C’est un remède simple et très efficace qui a fait ses preuves durant des siècles. L’huile essentielle de Myrte alias Myrtus communis cineoliferum (le Myrte vert, Myrte commun à cinéole) d’après ce que j’ai lu est indiqué pour la prostate.
    Bien à vous

  7. Philps says:

    Personnelle , attn Dr Willem lui-même :(ne pas publier)
    me permets de rappeler mon mot du 26 ao^t dernier, ci-dessus, resté sans réponse…Pour savoir si vous avez déjà publié une chronique concernant « Madame et les problèmes urinaires qui font se lever 4-5-6 fois par nuit. « Peut-on appliquer les mêmes traitements que pour « Monsieur » (jus de grenade autres… ??? Merci pour une réponse très attendue.,

  8. gervais christian says:

    merci docteur mais ou trouvez ces produits

  9. gervais christian says:

    merci de vos conseils docteur mais ou trouvez tous ces produits ,?

  10. Dr Gilbert Schlogel says:

    Et la chirurgie ? Pour les huiles essentielles on verra ensuite, Non ?

  11. ABALO Mazabalo+22 says:

    Merci Dr WILLEM pour ces prestigieuses conseils. Ont les souhaitent tant de fois que possible

  12. Philippe Castelnau says:

    C’est très intéressant mais où peut-on se procurer tous ces produits magiques que vous recommandez ? Faut-il faire soi-même les préparations ou bien peut-on les trouver en pharmacie ou en magasins spécialisés bio ?

  13. El hadj Rachid says:

    Salam Alaikoum,l’ORTIE comme plante ,avec ses vertus :est-ce que la QUEUE DE L’ORTIE QUI EST BENEFIQUE OU BIEN TOUTE LA PLANTE?

  14. KHEROUBI says:

    Bonjoour Docteur,
    merci pour vos magnifiques lettres d »information santé.
    concernant la lattre: « Prostate : la recette pour que monsieur » arrête de se lever la nuit » je n’ai pas bien compris le traitement à suivre quand vous dites Gemmothérapie : les bourgeons pour vous soulager.
    quel est le nom exacte du traitement à prendre matin midi et soir , et ou je pourrai le trouver . Merci mille fois Docteur.
    Sincères salutations
    Mr F. KHEROUBI

  15. sery says:

    j’ai été opéré de la prostate, malgré cette opération j’ai une gène pour uriner l’impression que ma vessie ne se vide pas complétement si je ne force pas sur l’expulsion

  16. BUZON says:

    Partout, il est précisé que l’huile essentielle de gaulthérie couchée ne doit pas être utilisée oralement . Dans votre recette pour la prostate, il est conseillé de la prendre sur 1/2 sucre. Qui doit on croire ?
    Cordialement

    Martine

  17. Margo Vialle says:

    Bonjour Docteur Willem,

    Grand merci pour le partage de vos connaissances et votre optimisme !
    Une petite question : vos conseils restent ils valables dès lors qu’un cancer est en cours de traitement par chimiothérapie ?
    Bien à vous
    Margo

  18. Philps says:

    Merci, cher Docteur, pour vos propos plein de bon sens et si bien documentés. et surtout d’une mise en pratique aisée. Je suis un lecteur nouveau et ne sais pas si vous avez déjà publié sur le même sujet, mais concernant « madame » qui n’en finit pas de se lever trois-cinq fois la nuit, ruinant ses chances de combattre par ailleurs une insomnie bien éprouvante. Et si vous n’avez pas encore traité le sujet, nous attendons avec impatience de le voir publié dans votre « bonne » lettre.
    Bien à vous
    Philps

  19. Aly Gilbert IFFONO says:

    Merci docteur pour ces informations qui ne manqueront pas de me soulager. Je vous ferai signe après essai. Je les partagerai avec des amis qui sont dans la même situation. Meri et bon courage.

  20. Mongilardi says:

    J aime bien lire vos conseils

  21. Thiou says:

    Pouvez vous me dire si le soja doit être évité ,mon mari est au régime sans lait de vache et compense par du lait de soja le matin, un dérivé du soja pour remplacer la crème fraîche,et des yaourts au soja .
    Merci de votre réponse
    Cordialement

  22. Bob2a says:

    Pour couronner ce qui a ete dit, une pratique reguliere de sport est salutaire. A l’occasion d’1 examen le biologiste evoqua le yoga, le pratiquant deja, j’ai mentalise le sujet et, globalement je suis satisfait du resultat.
    Mille mercis

  23. Bernard MÉCHIN says:

    Dans votre liste des «merveilles de la nature luttant contre l’hypertrophie bénigne de la prostate, vous omettez la CANNEBERGE (improprement appelée en France de son nom anglais cranberry).
    Est-ce volontaire? Si oui, pourquoi?

  24. Jacques de Larambergue says:

    Bonjour docteur,
    je me suis procuré en pharmacie 3 des huiles essentielles indiquées ; géranium, Gaulthérie et cyprès (laboratoire panarom) ; seul le premier porte la mention « complément alimentaire »; pour le cyprès, il est indiqué  » en cas d’ingestion prévenir un médecin ; et pour la gaulthérie « appeler un centre anti-poison ». Je n’ose plus rien faire…
    Pouvez-vou préciser ce qu’il en est ? Merci d’avance.

    1. Leduc says:

      Bonjour
      Je me pose les mêmes questions. Avez-vous eu des réponses.
      La gaultherie couchée est proprement inbuvable quel que soit sa dissolution (brûlure de la bouche garantie)
      Merci
      Cordialement

  25. Andrée Hadhoumi says:

    L’urinothérapie a des résultats spectaculaires sur les problèmes de prostate. La PSA se régularise, la prostate retrouve une taille normale. A lire le livre du Dr Tal Schaller « Amaroli » pour en savoir plus. Passé les premiers jours où l’urine du matin est vraiment difficile à avaler, elle devient presque incolore, inodore et le goût presque agréable. En tout cas bcp plus facile à boire. A votre santé Messieurs,

  26. DONZE says:

    vous donnez des conseils non personnalisés bien sûr, mais que penser et faire lorsque l’on est sous anticoagulants? pouvez vous donner les HE ou phytos qu’il faut éviter sinon on risque un accident, et donc on s’abstient. j’aimerais tant vous suivre dans votre démarche, pouvez vous me répondre svp? en tous cas merci

  27. Fabre Jean Claude says:

    Je suis tout à fait en accord avec les conseils de Dame Nature que vous proposez de façon PREVENTIVE . Cependant, suite à la description faite, en début d’article, des différents cas de figure évoquant les difficultés à uriner, il aurait été , à mon avis, judicieux de préciser qu’il est d’abord important de se préoccuper du taux de PSA total et d’éventuellement consulter un Urologue avant de se tourner vers Dame Nature ! Trop d’hommes n;ont pas conscience de l’éventuelle gravité des conséquences de ces symptômes ! Je vous fait part de mon expérience, alors que âgé de 73 ans et ayant une simple baisse de débit urinaire ne nécessitant pas un réveil nocturne, on m’a découvert lors d’un bilan sanguin réalisé pour d’autres raisons un taux de PSA total à 9,30. Bilan : tumeur cancéreuse au niveau de la prostate. Chirurgie sous robot projetée pour Septembre.. En conclusion, soyons plus vigilants lorsque les symptômes décrits apparaissent et ne nous tournons pas de suite vers Dame Nature sachant qu’il peut être trop tard pour que celle-ci soit efficace !

    1. Alban says:

      BRAVO pour ce commentaire judicieux qui peut sauver la vie (temporairement) de nombreux lecteurs.

  28. bibi2 says:

    bonjour
    très très intéressant votre article
    mais où trouver les différentes huiles essentielle que vous indiquez ainsi que les différentes plantes pour tisanes

  29. michaux says:

    cette méthode est-elle valable alors que j’ai déja été opéré de la prostate par curithérapie?

  30. Pierre A. Rudisuhli says:

    Mon épouse est déjà inscrite et je profite de ses et vos conseils !!!!!

  31. Pierre A. Rudisuhli says:

    Bonjour
    Pensez vous que cette « demande d’uriner » provient uniquement du grossissement de la prostate ?
    Dans mon cas , celle ci est plus petite que normale et ces inconvénients me gêne également!!!!!
    Auriez vous une suggestion à me faire?
    Merc pour vos bons conseils et meilleures salutations
    PIerre Rüdisühli

  32. STEPHANOPOLI Pierre says:

    Merci Excellent. Mais où trouver tout cela ? merci d’avance pour votre réponse.

  33. CANTIN GHISLAINE says:

    Merci pour vos lettres
    Avez-vous des conseils quand le cancer est installé dans la prostate avec 3 masses ? L’ablation est prévue en septembre et fin juillet d’autres contrôles car on craint qu’il y ait atteinte d’autres organes.
    Qu’elles sont les pourcentages de guérison ? Cela dépend du cas j’imagine.
    Mon ex-mari est concerné et peut-être pouvez-vous me conseiller sur des lectures car je me retrouve face à ma fille de 24 ans qui ne peux accepter et ne voit qu’une fin tragique.
    Je vous remercie

  34. Weckx Joseph says:

    Bonjour Docteur,
    Que pensez-vous du vinaigre de cidre ?

    Concerne Prostate

  35. Jean-Marie Durand says:

    Bonjour,
    comme autre remède idéal, j’ai personnellement testé le PROSTANAT des laboratoires NaturAvignon et cela a été très efficace. Avant je me levais toutes les nuits, ou presque, une fois pour uriner, après plus jamais ou très rarement…
    Une cure de deux ou trois mois peut être suffisante et avoir un résultat durable.

  36. Vandelle says:

    Je viens de lire votre article sur la prostate et les symptômes à subir lorsqu’elle se développe : or je souffre de tous ces symptômes, notamment la nuit, mais sans prostate puisque je suis une femme.. les traitements que vous proposez sont ils valable pour mon cas ???
    merci pour votre réponse
    Cordialement

  37. mohammed mourad says:

    merci pour vos efforts.

  38. Van Paemel Béatrice says:

    Je ne comprends pas bien pourquoi je dois me réabonner ? Cet abonnement n’est il pas gratuit ?
    Quoiqu’il en soit : OUI, JE ME RéABONNE.
    Merci d’en prendre bonne note.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *