Sommeil : ne restez plus en apnée !

Je devine votre calvaire quand votre partenaire ronfle, s’arrête de respirer, ou lutte pour aspirer quelques bouffées d’air. J’ai connu ces problèmes dans les chambres lors de mon service militaire. On se contentait de siffler bruyamment pour réveiller le fauteur de troubles.

Mais l’apnée du sommeil n’est pas un simple ronflement : c’est un arrêt respiratoire pendant le sommeil, de quelques secondes à une minute. Il est souvent détecté par celui qui dort à côté.

Il peut y avoir plusieurs centaines d’apnées par nuit, ce qui provoque une baisse d’oxygène dans le sang et une fatigue.

Trois millions de Français sont touchés par les apnées du sommeil, mais seulement 500 000 en sont conscients. Pourtant, ce syndrome n’est pas anodin. Près d’un homme sur quatre et une femme sur dix arrête de respirer au moins toutes les douze minutes en moyenne au cours de leur sommeil.

Jusqu’à 200 réveils par nuit !

Pour alimenter suffisamment les poumons en oxygène, le flux d’air est alors accéléré, le voile du palais et les parois du pharynx se mettent à vibrer et produisent le ronflement. En cas d’apnée, l’obstruction étant totale, le corps met alors une procédure d’urgence en place : le réveil en sursaut. Une personne atteinte peut se réveiller jusqu’à 200 fois par nuit sans toujours s’en rendre compte.

Au cours d’une apnée, le ronflement peut réveiller le malade qui éprouve une sensation d’étouffement ou d’angoisse.

Le sommeil, peu réparateur, est suivi de fatigue au réveil, de maux de tête et de somnolences dans la journée, avec une baisse de la concentration, une irritabilité ou un état dépressif.

Pourquoi on a des apnées ?

La cause principale est une obstruction des voies respiratoires du fait d’un relâchement des muscles qui les entourent et qui permettent normalement leur ouverture pendant le sommeil.

Plus rarement, il s’agit d’un trouble de la commande respiratoire au niveau du cerveau :

  • Le surpoids est souvent présent avec une grosse langue ;
  • Les apnées surviennent après un dîner copieux rehaussé d’alcool ;
  • Une obstruction nasale (nez bouché, polypose nasale, allergie, végétations), une obstruction au niveau de la gorge (grosses amygdales, allergie, spasmes nerveux), ou une origine centrale (cerveau) ;
  • On note une corrélation avec le diabète, l’hypertension et le syndrome métabolique.

Un simple ronflement peut vous emmener aux Urgences !

Les complications sont :

  • Une hypertension artérielle avec risque d’infarctus, accident vasculaire cérébral, résistance à l’insuline ;
  • Une augmentation du nombre des globules rouges (polyglobulie), ce qui rend le sang moins fluide ;
  • Une hypertension artérielle pulmonaire ;
  • Des accidents sur la voie publique liés à la somnolence.

Faites enregistrer votre sommeil

C’est pourquoi toute somnolence fréquente doit entraîner un enregistrement du sommeil dans une unité de sommeil ou chez un pneumologue équipé pour cet examen : la polysonographie analyse la qualité du sommeil (à Paris, hôpital de l’Hôtel-Dieu).

Différents enregistrements au cours du sommeil permettent de porter le diagnostic : mesure du taux d’oxygène dans le sang, électroencéphalogramme, etc.

Les réflexes de base pour un sommeil sans apnées

Les premiers réflexes consistent à supprimer les facteurs de risque : obésité, alcool, somnifères, tabac.

Le meilleur traitement est l’utilisation la nuit d’une machine d’aide à la respiration avec un masque nasal qui permet, grâce à la pression qu’elle génère, de maintenir les voies respiratoires ouvertes en permanence (pompe à pression positive).

Problème : ce masque, pas toujours bien toléré, est abandonné dans près d’un quart des cas…

Et même si on l’utilise de façon régulière, il ne résout pas le problème.

Il faut agir directement sur l’hygiène de vie :

  • Maigrir, faire du sport, manger sainement et faire des exercices de respiration plusieurs fois par jour ;
  • Éviter l’alcool, pas de boisson gazeuse, pas de fruit à la fin des repas ;
  • Faire un lavage de nez avec de l’eau salée le soir, pour le dégager ;
  • Prendre 2 ampoules de grainons de lithium vers 17 heures ;
  • Faire de la relaxation, de l’acupuncture, du chant, de la musique avec des instruments à vent (trompette, clarinette, harmonica, flûte).

D’autres pistes à explorer

  • Mesurez votre tour de cou : au-delà du problème de surpoids, cette mesure est à prendre en compte. Un chiffre supérieur à 45-48 cm favorise le syndrome d’apnée. Il indique une accumulation du tissu graisseux qui appuie sur des voies aériennes supérieures (trachée, pharynx, etc.). Cela réduit, voire empêche, l’entrée de l’air.
  • Pour les personnes ne supportant pas le masque ou celles qui partent en voyage de courte durée, il est possible de recourir à des orthèses d’avancement de la mâchoire mandibulaire. Il s’agit d’une gouttière dentaire amovible, qui ne se porte que la nuit et permet de maintenir la mâchoire inférieure et la langue en avant. Cette technique permet de supprimer 30 à 40 % des apnées.
  • Le « Head-Balance » est un appareil qui agit sur l’articulation temporo-mandibulaire. En l’utilisant pour faire de la gymnastique buccale, on obtient une action relaxante et tonifiante sur la musculation. C’est un remède naturel, préventif et curatif pour beaucoup de personnes qui souffrent de migraines, de tensions musculaires de la nuque, des épaules et du dos, d’apnées du sommeil, de ronflements, de bourdonnements des oreilles, de grincements dentaires, etc., et qui ont un déséquilibre de l’articulation de la mâchoire.

Maintenant vous allez pouvoir dormir en paix !

Articles similaires


Sources

[1] Perturbateurs endocriniens : nos enfants contaminés, n° 526 de 60 Millions de consommateurs (mai 2017).

[2] Les comptes de l’environnement en 2013, Rapport de la Commission des comptes et de l’économie de l’environnement, décembre 2015.



26 réponses à « Sommeil : ne restez plus en apnée ! »

  1. same day payday loans no credit check bad credit loans direct lenders credit loans [url=https://creditloansguaranteedapproval.com/]credit loans guaranteed approval[/url]

  2. En 1995,j’avais des apnées du sommeil,qui entraînaient des endormissements continus au volant,à table,quand je suivais une conférence etc..,bref une vie impossible !!
    Médecin généraliste en pleine activité,je ne pouvais pas me permettre d’être tout le temps somnolent.
    J’ai effectué une polysomnographie à la Clinique Universitaire St Luc (Univ.de Louvain,je suis Belge)
    J’en suis sorti avec le CPap dont vous parlez.
    A l’époque,c’était encore des engins volumineux et bruyants ( un hélicoptère rotor tournant à côté du lit !!!) ,je dormais normalement…mais mon épouse ne dormait plus !
    Comme je finissais mes journées à des heures impossibles,j’étais affamé,mangeais très tard et beaucoup (!!),je n’ai pas fait un régime de famine,mais ai restreint le solide et le liquide.En peu de temps,j’ai perdu 5 kilos,et n’ai PLUS JAMAIS eu d’apnées du sommeil…. ni de CPap !!!
    ,Bien confraternellement,et merci pour vos articles !

  3. Cher Docteur WILLEM
    J’ai lu plusieurs de vos livres dont :
    100 nouvelles ordonnances pour 100 maladies courantes .Page 89 pour le cancer de la prostate
    vous conseillez notamment l’association :
    Glutathion /Graines de lin/Selenium /Zinc
    Veuillez avoir l’obligeance de nous conseiller
    quant au dosage de chacun de ces ingrédients .
    Un cancer de la prostate venant d’être diagnostiqué chez mon mari agé de 86 ans .
    Le sujet de votre lettre ce jour est l’apnée ,
    mais ne sachant comment vous joindre je me permets d’utiliser la réponse à l’item sur l’Apnée.
    Avec nos remerciements et notre considération .

    Francine et Christian FORTUNATO

  4. Merci beaucoup pour cette information, essentielle pour moi.
    Mon généraliste ou mon dentiste peuvent-ils me prescrire ou me procurer un « head-balance » ?
    Et m’apprendre à l’utiliser pour les exercices ?
    Cordialement,
    Philippe

  5. Merci beaucoup pour cette information, essentielle pour moi.
    Mon généraliste ou mon dentistes sont-ils en mesure de me prescrire et de m’apprendre à utiliser une « head-balance » ?
    Ces exercices sont-ils faciles à apprendre ?
    Avec toute ma reconnaissance,
    Philippe H

  6. Bonjour
    Merci pour ces informations je suis concernée mais mon médecin ne m’a pas tout dit mal informée
    C’est très enrichissant de connaître se que l’ont subit quels sont les symptômes et que faire ???
    Merci infiniment
    PS.:
    Le dernier appareil dentaire et bucal est il rembourser par la sécurité sociale ???

  7. Saubin says:

    Merci pour ces claires explications, je suis rassurée de lire votre conseil concernant les granions de lithium, car j’avais été mise en garde de ne pas en abuser et du coup je les ai mis de côté…
    Merci pour vos lettres qui nous permettent de nous pencher sur d’autres alternatives de soulagement.
    À vous lire encore !
    Violette

  8. djamila says:

    salut
    je vous merci docteur pour les information
    mais j’ai une question à poser

  9. ramon says:

    Bonjour Monsieur,
    Votre article est très intéressant, excellente synthèse du problème.
    Petit bémol cependant: la phrase qui parle de la PPC est écrite de manière à plutôt décourager les candidats à cette technique, qui reste le traitement de référence contre le SAOS, et qui traite des millions de personnes dans le monde. Certaines personnes lisant « il ne résout pas le problème » pourraient penser que la PPC est peu ou pas efficace; je dirais plutôt qu’elle est très efficace mais si on ne l’utilise plus, les apnées reviennent au galop.
    Et il semble que beaucoup de personnes atteintes, à partir d’un certain âge, ont beaucoup de mal à suivre les bons conseils d’hygiène de vie que vous préconisez. et c’est normal: la motivation pour la pratique du sport diminue, les plaisirs de la table sont indispensables, les exercices respiratoires dans la journées sont-ils pratiqués par beaucoup d’apnéiques, et quelle est l’efficacité de ces exercices sur un SAOS de 50 apnées/h?
    On pourrait ajouter aux traitements le système anti-position dorsale (balles de tennis dans le dos, par exemple, sur les omoplates ou le long de l’axe vertébral) qui peut diminuer le nombre d’apnées dans certains cas.
    Très cordialement,

  10. BASTIEN says:

    Bonjour, J’étais à 46 apnées/heure. Après appareillage masque, je suis descendu à 0,7, mais je continue à me réveiller et à uriner ttes les 2h environ. En même temps, je souffre de la bouche sèche, manque de salivation, surtout la nuit, d’où réveils également. En plus de cela, je suis sous XATRAL, depuis 8 mois, pépins de courge
    Permixon, prunier d’Afrique…..orties pour hypertrophie de la prostate. J’éprouve d’énormes difficultés à me rendormir lors de ces levers, même sous Zopiclone !! Je suis somnolent en journée, pas motivé, aucun entrain, aucune envie, marche pénible, vite essoufflé etc….embonpoint…je suis désespéré, et ne sais plus que faire ? Merci pour tenter d’apporter une solution à mes problèmes. (92 kg pour 1m69 environ). J’ai supprimé sucre, sel, bière..etc….rien n’y fait !

  11. Pakschwer says:

    Bonjour,
    merci pour votre lettre, qui m’à déjà bien servie. je fait aussi un peu d’apnée et d’angoisse la nuit. J’ai fait deux guerres et j’ai 70 ans, il m’arrive de rêver……
    Il me semble qu’il y a peut-être une erreur dans votre lettre, il est écrit: « Prendre 2 ampoules de grainons de lithium vers 17 heures ; », peut-être « Granions » ?
    Encore merci et joyeux Noël !!
    Michel

  12. CONSTANT Claude says:

    Bonjour Docteur,
    Votre article sur l’apnée est très intéressant, mais ou se procurer le HEAD-BALANCE. ?
    Merci.

  13. Joëlle. says:

    Il existe un méthode de rééducation très simple et très efficace, pratiquée par des kinés spécialisés dans la sphère O.R.L. C’est la méthode Maryvonne Fournier. Exercices très simples, que je fais chez moi tous les matins. Je suis totalement guérie.

  14. Lydir MEGHELLI says:

    Bonjour, je connais une personne qui et très mince et souffre du problème d’apnée, utilise l’appareil de respiration pendant la nuit.
    Docteur Willem vous nous parlez plus de votre médicament pour le sommeil celui que vous fabriquz et que normalement il doit être à la vente à partir du mois doctobre. Merci de me répondre. LZM

  15. Soler Danièle says:

    Une petite info complémentaire qui peut résoudre le problème apnée si on n’est ni obèse ni alcoolique : il suffit de surélever la tête (la position de la luette change) : soit en glissant un gros oreiller sous celui dont on a l’habitude, soit en le glissant sous le matelas côté tête de lit…

  16. wolfs says:

    le mieux c’est de se soigner soi même sans aucun danger par l’homéopathie en consultant le site CAZALET ou un autre

  17. Belahcene says:

    Bonjour,
    Merci docteur pour tout les conseils que vous nous transmettez, ma question est : où se procuré un appareil
    «  »Head balance » et est ce qu’il est remboursé par la SS ?
    Merci à vous et à bientôt.

  18. LEROUX says:

    Faisant 87 apnées par heure, dont seulement 57 expliquées, j’ai été appareillé. Un médecin m’a prescrit quelques séances de rééducation linguale. Je suis tombée à 27 apnées/heure. J’ai restitué mon appareil après 15 mois d’utilisation avec une certaine joie. Ces locations d’appareils coûtent très cher à la Sécu.
    Il semblerait que se connecter à la terre la nuit soit efficace. Mylène.

  19. Romeyer Dherbey says:

    Je ne suis pas grosse je ne bois pas j ‘ai une bonne Hygiène de vie mais depuis plusieurs années je ronfle « terriblement « il n ‘y a que les granulées que je n ‘ai pas encore essayé !

  20. Ragon Florence says:

    Bonjour, je pense souffrir d’apnée du sommeil, votre article a été une révélation pour moi ! où puis-je me procurer le « head balance » ? merci

  21. Anne Noé says:

    Bonjour,
    Est-il possible de vous consulter?

    Cordialement,
    Anne Noé

  22. Mestr says:

    Mon dentiste qui est branché alternatif m à fortement déconseillé le head balance disant que c était une horreur pour la dentition ..

  23. Regnier-goussin says:

    C’est quoi cette appareil pour avancer la mâchoire on a çà en pharmacie?
    Merci de me répondre
    Salutations confraternelles

  24. Fabienne says:

    Bonjour,

    je tiens à vous faire part d’une expérience personnelle. Mes ronflements et apnées ont disparu en quelques mois grâce à la pratique du didgeridoo, un instrument à vent australien. Une étude parue récemment confirme sur un grand nombre de personnes l’effet bénéfique de la pratique de cet instrument.
    En ce qui me concern, étant non fumeuse, à un poids normal, sans consommation d’alcool, je n’avais pas d’autre option! Je ne dis pas que c’est facile, mais aujourd’hui je m’amuse beaucoup avec mon didgeridoo et mes enfants sont épatés! Quant à mon mari, il me trouve si silencieuse pendant mon sommeil qu’il se demande si je dors ou pas…

  25. Suzanne says:

    curieusement mon mari a cessé de ronfler le jour où on a dû lui enlever toutes ses dents

  26. Borruat says:

    Bonsoir,
    Merci pour votre lettre très intéressante.
    Je fais des apnées pendant mon sommeil et j’utilise le Bol d’Air Jaquier car je ne supporte pas le Cpap.
    Peut-être à diffuser….
    Avec mes meilleures salutations.

    Marianne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *